Ballade découverte d’un quartier de Poitiers par ses habitants

Aujourd’hui je pars à la découverte de Poitiers et vous emmène avec moi dans des lieux moins connus et moins touristiques de ma ville. Nous allons nous balader dans le quartier ouest de Poitiers et être guidés par les habitants eux-mêmes. Un peu à la manière des greeters, le conseil de quartier de Poitiers-Ouest a mis en place cette ballade pour nous faire connaître une partie de la ville, loin des circuits touristiques officiels. Ils nous racontent la petite et la grande histoire, nous emmène dans des lieux cachés et nous ouvrent même les portes de lieux privés. Ils nous parlent de la vie de leur quartier et ce qu’ils y apprécient car certains vivent là depuis des dizaines d’années. Ils ont vu Poitiers-Ouest changer, s’agrandir et évoluer.

Nos guides touristiques d’un jour étaient des passionnés car la ballade a duré presque 3 heures mais toujours dans la bonne humeur. Et comme à chaque fois à Poitiers, nous sommes passés du bruit de la ville à la quiétude de la campagne. Mais laissez-moi vous faire un petit résumé de la journée.

La ballade a débuté Porte de Paris, un vestige des anciens remparts de Poitiers mais les bénévoles attirent notre attention sur la petite porte de Paris. Aujourd’hui murée, elle était autrefois l’un des principaux points d’entrée dans la ville. Si la semaine dernière je vous ai fait découvrir quelques escaliers de Poitiers, je ne vous ai pas parlé de ceux de la cité Sainte Jeanne, l’un des plus raides de la ville. Arrivé en haut, la vue sur la ville est dégagée et permet de découvrir certains monuments de Poitiers.

L’arrêt suivant se fera en haut de la rue de la Cueille Mirebalaise à la découverte des vestiges de boutiques du 18 et 19ème siècle. On imagine aisément des petits jardins cachés derrière les portes des maisons de la rue.

La ballade découverte se poursuit avec toujours en fond sonore les anecdotes de nos guides et nous arrivons à la rue des campeurs. Et là, le décor change complètement car nous avons l’impression d’arriver dans un village en pleine campagne à mille lieues de la ville. Nous déambulons dans cette rue pavée nous demandant si nous sommes toujours à Poitiers. C’est une étonnante découverte en plein milieu de la ville. Avant de redescendre vers le Clain, un arrêt au château du Porteau s’impose. En effet, à la veille de la libération de Poitiers, 3 personnes torturées à mort seront jetés dans le puits de la cour.

Pour finir, nous redescendons en empruntant des escaliers taillés dans la roche. Nous pouvons observer les rochers du Porteau et sa biodiversité. Puis nous longeons le Clain et sa prairie humide, qui en fait un magnifique lieu de détente.

Au cours de cette ballade, j’ai pu découvrir des lieux qui m’étaient encore inconnus à Poitiers. J’ai appris beaucoup sur l’aménagement et la vie du quartier, le tout conté par les habitants et j’espère vous avoir fait partager mon enthousiasme.

Vous avez aimé cet article. Partagez-le sur Diaspora*!

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.