Archives par étiquette : Seconde main

Objectif : Rien de neuf en 2019 – #RDN2019

Je vous parlais dans mon article sur Mes bonnes résolutions 2019 de mon envie de tenter le challenge Rien de neuf en 2019 proposé par l’association Zero Waste France.Il est temps de vous en dire un peu plus.

Pourquoi relever le défi « Rien de neuf » en 2019?

Lorsque l’on achète des objets neufs, quelque soit cet objet, la fabrication, la commercialisation et la fin de vie produisent une énorme quantité de déchets. Par exemple, une tablette de 800 grammes a nécessité 338 kilos de matières premières. Ces chiffres sont issus du site Défi « Rien de neuf ». Il a donc fallu extraire des minerais, les purifier avec des produits chimiques souvent toxiques, produire du plastique à partir de pétrole… Une fois achetée puis utilisée, cette tablette est recyclée (avec un peu de chance) mais aujourd’hui il n’existe pas de process industriel permettant de recycler tous ces métaux. En résumé, chaque bien de consommation que nous possédons a englouti une immense quantité de matières premières et en fin de vie, le recyclage n’est absolument pas performant pour cycler la matière.

Sans oublier que tout au long de la vie de ces objets, comme dans l’exemple de la tablette, des personnes, hommes, femmes, enfants, ont extrait la matière première, ont fabriqué tous ces biens de consommation bien souvent pour un salaire inférieur au salaire minimal vital de leur pays. En plus de la pollution générée, l’impact social de ce mode de consommation est extrêmement délétère.

Enfin, dans notre société de surconsommation, la plupart des objets courants sont déjà disponibles sur le marché donc il est souvent inutile d’acheter des produits neufs.

Après avoir pris conscience de l’impact environnemental et social de nos achats, le défi « Rien de neuf » prend tout son sens. Cependant, changer nos modes de consommation n’est pas évident au premier abord.

Comment relever le défi « Rien de neuf » en 2019?

Pour m’aider l’association Zero Waste France a édité un site internet dédié qui permet de trouver de nombreuses alternatives au neuf mais aussi de s’inscrire pour suivre le nombre d’achat et la quantité de matières premières économisée.

Si je suis déjà sensibilisée à l’achat d’occasion, j’ai envie d’aller un peu plus loin cette année et chercher pour tous mes achats des alternatives avant d’acheter neuf. Mais je me suis fixée certaines règles :

  • Ce défi ne concerne pas les achats alimentaires ni cosmétiques.
  • Je n’achèterai pas de chaussures d’occasion car c’est comme les stylos plumes, je ne peux pas mettre mes pieds dans mes souliers d’une autre. Je chercherai des alternatives éthiques.
  • Les objets pouvant être concernés par ce défi : les vêtements, les livres, les ustensiles de cuisine, les appareils électroniques, les objets pour le jardin ou pour le bricolage…
  • J’aimerais acheter localement avant de me tourner vers internet et ainsi trouver les lieux de vente de seconde main près de chez moi.
  • Je voudrais prendre l’habitude de m’interroger sur l’utilité d’un achat puis chercher des alternatives au neuf. En clair, j’aimerais plus anticiper mes achats voire ne pas acheter du tout.

Voilà, mon défi « Rien de neuf en 2019 » est officiellement lancé. J’essaierai de faire un point d’étape chaque mois pour que vous puissiez suivre mon cheminement. Et je vous propose tout de suite celui du mois de janvier.

Point d’étape – Défi Rien de Neuf en 2019 – Janvier – #RDN2019

  • En ce mois de janvier, je n’ai pas eu d’achats à faire hormis ceux (un cutter et des lames, de la chaînette) pour mon exposition photo début janvier. Par manque de temps et ne sachant pas si des alternatives d’occasion existaient, je me suis tournée vers les supermarchés pour ces achats.
  • Je me suis inscrite sur le site Rien de Neuf et j’ai commencé à remplir mon tableau de bord.
  • J’ai réfléchi aux règles citées plus haut, que j’aimerais suivre tout au long du défi.

Et vous, relevez-vous le défi Rien de neuf en 2019?


Vous avez aimé cet article. Partagez-le!