No impact man

Aujourd’hui je vous propose un livre : No impact man de Colin Beavan.

Colin Beavan est new-yorkais. Il décide, en 2006, de vivre pendant un an en minimisant son impact sur l’environnement. Il devient No impact man et entraîne toute sa famille dans l’aventure. Son histoire relatée dans un blog fait le tour du monde.

Son premier défi : réduire ses déchets. Mais comment faire quand en 4 jours on génère 3 sacs poubelles de 100 litres? Leur autopsie s’avère cruelle : du plastique, des produits à usage unique, des emballages de plats à emporter…

no_impact_man

Au jour le jour, nous suivons les hauts et les bas du changement de mode de vie de Colin et de sa famille. Ne plus produire de déchets, ne plus utiliser de transports polluants, adopter une consommation durable, ne plus polluer l’eau : le défi est de taille et à réaliser en moins d’un an.

Colin Beavan a osé vivre durant 12 mois sans avoir d’impact sur l’environnement. Il a agi à son niveau, a réfléchi à son mode de vie, a pris des initiatives, certaines incomprises comme couper l’électricité. Quelquefois critiqué, il a réussi à amener ses amis, ses proches à porter un autre regard sur l’écologie.

Ce livre, véritable récit d’aventures, se lit très facilement et pointe du doigt notre mode de vie occidental. Il m’a permis de m’interroger sur les actions que je pouvais mener dans mon quotidien, les « petits défis » personnels que je pouvais me lancer. En conclusion, le plus dur est de changer ses habitudes mais Colin nous montre que c’est possible.

No impact man, Colin Beavan, Editions Fleuve noir, 18,50€.

Pensez aux bibliothèques, aux boites à livres, à l’achat d’occasion ou au troc pour vous procurer ces livres. Les librairies indépendantes de votre région seront aussi de bons conseils pour l’achat de livres neufs.

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

4 réflexions au sujet de « No impact man »

  1. la marmotte chuchote Auteur de l’article

    Je suis d’accord avec vous. S’inscrire à une bibliothèque permet de réduire son impact écologique mais aussi faire des économies quand, comme moi, on lit jusqu’à 1 livre par semaine. Mais je découvre aussi des livres que je n’aurai pas acheté. Dans une bibliothèque, on peut aussi emprunter des cd ou des dvd. Je n’y trouve que des avantages.

    Répondre
  2. Ping : Où en est mon empreinte écologique? | La marmotte chuchote

  3. Ping : [Livre] Comment j’ai sauvé la planète de Sophie Caillat | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.