Mes dernières découvertes en vrac

Dans mon précédent article, je vous présentais différentes méthodes pour fabriquer sacs et cabas. Aujourd’hui, je m’intéresse aux achats en vrac. Si vous êtes adepte du zéro déchet, acheter des fruits et des légumes, des céréales, des légumineuses, des graines oléagineuses, des fruits secs, des flocons ou des mueslis, du café, du thé, des gâteaux ou des produits ménagers en vrac est très facile. Il reste toutefois certains produits que je ne trouve pas encore sans emballage. A force de recherches ou découvertes au hasard de mes déambulations, j’ai réussi à dénicher de l’huile, de la moutarde et des graines de fèves en vrac. Je vous propose deux adresses sur Poitiers et Dijon.

titre_huile_decouverte_vrac

En novembre dernier, j’ai découvert dans un salon un producteur qui commercialise certaines huiles en vrac. Il est présent le premier dimanche du mois sur le marché des Couronneries mais aussi sur d’autres marchés en Poitou-Charentes. Début février, je suis donc allée sur le marché faire remplir mes deux bouteilles en verre d’huile de noix et d’huile de noisettes. Outre l’avantage du vrac pour réduire ses déchets, la production est faite dans une huilerie artisanale et les noix et noisettes proviennent de la région. Petit bémol, je ne peux pas écarter la présence de pesticides car les noix proviennent bien souvent de particuliers. Il est toutefois possible de faire presser vos propres fruits. Il faudra quand même compter sur une trentaine de kilos de noix ou noisettes pour une quinzaine de litres d’huile.

titre_moutarde_decouverte_vrac

Je vous avais déjà parlé de la Moutarderie Fallot et de la moutarde de Bourgogne. Dans sa boutique de Dijon, vous pouvez acheter de la moutarde en vrac. Lors de mon dernier séjour dans la capitale des Ducs, j’ai opté pour de la moutarde en grains. Quatre moutardes différentes sont disponibles dont la moutarde de Bourgogne. Attention tout de même, il faut que votre pot soit estampillé Fallot pour pouvoir le faire remplir. Vous pouvez aussi acheter un pot vide sur place mais la boutique était en rupture de stock quand j’y suis allée. Heureusement, je m’étais munie du bon bocal.vrac_huile titre_graine_decouverte_vrac

Vous le savez maintenant, je jardine et j’ai donc besoin de graines. Vous pouvez aisément vous fournir en graines bios mais quelquefois le conditionnement est un peu gros surtout si votre potager est petit. J’ai donc apprécié l’initiative de mon Biocoop de commercialiser des graines de fèves en vrac. J’ai pu ainsi prendre la quantité nécessaire pour cette année. Il est possible de conserver ces graines mais leur germination diminue au fil du temps. Je préfère acheter peu et refaire mes stocks de graines tous les ans ou les deux ans afin de ne pas gaspiller.graines_feves

Il faut parfois du temps, de la patience et un peu de chance pour découvrir les initiatives mises en place par des structures qui ne font pas ou peu de publicité pour ces pratiques. Sacs et produits en vrac sont de plus en plus faciles d’accès pour nous permettre de réduire nos déchets et donc la pollution générée par nos ordures. Encourager la vente en vrac permettra de démocratiser ces pratiques.

Achetez-vous en vrac? Quels sont les produits que vous trouvez ou ne trouvez pas en vrac?

Vous avez aimé cet article. Partagez-le sur Diaspora*!

8 réflexions au sujet de « Mes dernières découvertes en vrac »

  1. Céline

    Coucou
    la vente en vrac je suis pour à 200% ! Reste aujourd’hui à trouver le temps pour trouver les bonnes adresses, qui malheureusement ne sont pas légion !…
    merci pour cet article
    bon week-end

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Bonsoir,
      Mes découvertes sont plus dues au hasard qu’à une véritable recherche de produits en vrac. Il faut espérer que cette démarche va se démocratiser.
      Bon week-end à toi aussi.

      Répondre
  2. Laurine-Les2Alchimistes

    Je ne savais pas que cette huilerie proposait son huile en vrac et le pressage de notre propres noix. Ce qui me freine en revanche, c’est le prix :/
    Sinon, en vrac, j’aimerai trouver du vinaigre et du bicarbonate de sodium 😉

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Presser ses propre noix est quelque chose de très intéressant. Malheureusement je n’ai pas à disposition une trentaine de kilos de noix.
      Pour le prix, le vrac ne veut pas toujours dire moins cher mais je comprends très bien que çà peut freiner. Trouver du vinaigre ou du bicarbonate en vrac serait bien aussi.

      Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      J’espère aussi que tu trouveras bientôt des produits en vrac. Bon courage.
      Bonne semaine à toi aussi.

      Répondre
  3. Ping : Quels produits locaux à Poitiers? | La marmotte chuchote

  4. Ping : Zorro déchet®, la box pour tout changer | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.