Cartes de vœux faites maison

Pour les fêtes de fin d’année, j’ai décidé de créer mes propres cartes de vœux à partir des photos que j’ai réalisé au cours de ces dernières années. J’ai toujours fait de la photo. J’ai eu mon premier appareil photo à 10 ans. J’ai connu l’argentique, je suis passée au numérique. il m’est arrivée de développer mes photos et je me suis même amusée à fabriquer ma propre émulsion photosensible lors d’un projet de chimie. Mais petit à petit j’ai délaissé la photo. Depuis le lancement du blog, je m’y suis remise avec plus ou moins de réussite. Pour 2016, j’ai décidé de m’atteler sérieusement à la tâche. Et pour commencer, j’ai décidé de me replonger dans mes archives afin de confectionner des cartes de vœux. carte_voeux_2

Faire imprimer ces photos de manière écologique

Tout d’abord, j’ai essayé de trouver un moyen de faire imprimer mes photos de façon écologique soit à partir de papier photo recyclé ou issu de matériaux écologiques et/ou avec des procédés à bases d’encres végétales. Pour l’instant et à ma connaissance, il n’existe pas de laboratoire photo écologique où l’on peut envoyer ses photos via internet. Après quelques recherches, j’ai déniché du papier à base de canne à sucre et de coton recyclé, du papier à base de riz ou de bambou. Ce sont des papiers qui répondent le mieux à mes critères. Ne disposant pas d’imprimante photo, je suis en quête d’un imprimeur qui accepte mon papier, dont le processus de tirage soit le plus écologique possible et à un prix raisonnable. Et dernier détail mais qui est très important, il me faut un joli rendu d’image. Pour résumer je ne suis pas arrivée à résoudre cette équation complexe mais je ne désespère pas. J’ai opté pour la solution la plus simple et la moins écolo. J’ai fait imprimer ma dizaine de photos en grande surface. Finalement quelques jours plus tard, j’ai fini par découvrir un site d’impressions photos qui possédait le label Imprim’vert. C’est peut-être vers cette solution que je vais me tourner dans l’avenir. Affaire à suivre …

Par cet exemple, je voulais vous montrer qu’il est parfois compliqué de trouver une alternative écologique à des choses aussi simples que l’impression de ses photos. J’aurais simplement pu renoncer à mon idée  mais elle me tenait à cœur. J’imprime rarement mes photos, première fois en quatre ans. Maintenant j’en sais un peu plus sur l’impression photo et j’ai quelques idées pour rendre ma passion un peu plus écologique. Le chemin est parfois long pour que notre éthique de vie rejoigne nos idéaux. Maintenant passons à la confection de mes cartes de vœux.

La confection de mes cartes de vœux

Pour confectionner de jolies cartes, il vous faut :

  • une photo numérique.
  • un logiciel de retouche photo. J’utilise The Gimp mais il en existe d’autres.
  • du joli papier coloré ou non.
  • de la colle maison écologique.
  • un pinceau.carte_voeux_8

Pour l’enveloppe :

  • un magazine avec une jolie image.
  • du carton.
  • de la colle maison écologique.
  • un pinceau.carte_voeux_5

Pour la colle écologique maison :

  • de la farine de blé.
  • de la fécule de maïs.
  • une casserole.
  • un fouet.
  • une mesure, par exemple un pot de yaourt.
  • de l’eau.

Fabrication :

1] La carte de vœux

  • Sélectionnez la photo de votre choix sur le thème de Noël, par exemple.
  • A l’aide d’un logiciel photo, inscrivez le texte de votre choix. Redimensionnez votre photo si besoin en prenant garde à sa résolution.
  • Faites imprimer votre photo au format désiré. J’ai choisi pour ma part la taille 11×15.
  • Découpez votre papier coloré aux dimensions de votre photo et collez-le au dos. Laissez sécher.
  • Si la photo gondole, mettez-la entre deux feuilles de papier et posez des livres lourds par dessus.
  • Il ne vous reste plus qu’à écrire un joli mot.
  • Facultatif : vous pouvez décorer votre carte de motifs de Noël.

2] L’enveloppe

  • Utilisez le carton pour fabriquer votre patron d’enveloppe sur le modèle d’Idecologie. Pensez à redimensionner votre patron à la taille de votre photo.
  • A l’aide du patron, découpez dans un magazine l’image qui vous plaît. Attention à centrer votre image dans la partie carré de votre patron.
  • Collez les parties latérales et le bas de l’enveloppe.
  • Laissez sécher.

3] La colle écologique maison

  • Dans une casserole, mettez une mesure d’un mélange de farine (2/3) et de fécule de maïs (1/3).
  • Ajoutez une mesure d’eau.
  • Faites chauffer la préparation et attendez qu’elle épaississe.
  • La colle ne doit pas être trop liquide ni trop épaisse. Au besoin, rediluez-la avec un peu d’eau.
  • Utilisez un pinceau pour l’appliquer.
  • La colle se conserve quelques jours au réfrigérateur dans un récipient fermé.

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il ne vous reste plus qu’à glisser votre carte de voeux dans l’enveloppe, à refermer celle-ci en collant le dernier rabat ou en le rabattant tout simplement. A part les photos, tous les matériaux utilisés (papier, magazine, carton) sont de la récup.

Réalisez-vous vos cartes de vœux pour les fêtes de fin d’années?

Vous avez aimé cet article. Partagez-le sur Diaspora*!

3 réflexions au sujet de « Cartes de vœux faites maison »

  1. Ping : Sacs en vrac ... | La marmotte chuchote

  2. Ping : [DIY] Carte de vœux et étiquettes cadeaux | La marmotte chuchote

  3. Ping : [DIY] Cadre photo à poser | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.