C’est quoi, la COP21?

Après avoir visité l’exposition « Le climat change. Et nous? », j’avais envie de m’intéresser à la COP21, qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Pas un jour ne se passe sans voir ou en entendre un article ou un reportage qui parle de cette COP21, de ses enjeux ou de ses attentes. A J-160 de l’ouverture, je voudrais y mettre mon petit grain de sel. Pour commencer, çà signifie quoi COP21?

Qu’est ce que la COP21?

COP signifie « Conference Of the Parties » et Paris accueillera fin 2015 la 21ème édition, d’où l’acronyme COP21. Ces conférences réunissent les états signataires de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Cette convention a été mise en place lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992. En 1994, elle est signée par plus de 160 pays. Sous l’égide de l’ONU, les pays signataires (les parties) reconnaissent l’existence du changement climatique et l’origine humaine de ces changements. Ils décidèrent de mettre en place tout « ce qui pouvait être fait pour réduire le réchauffement global et faire face à toute hausse inévitable des températures. » Ces parties se réunissent donc tous les ans depuis 1995 (la première COP s’est déroulée à Berlin)  afin de faire le point et négocier pour faire face aux changements climatiques. En 2015, la CCNUCC a été signé par 195 pays plus l’Union Européenne. La France est le pays hôte de cette 21ème Conférence de Parties. Cette dernière réunira aussi des ONG, des scientifiques, sous la présidence de Laurent Fabius. La COP21 se déroulera au Bourget.logo_cop21

Source : Ron Mader (CC BY-SA 2.0)

 Une brève histoire des Conférences des Parties

Au cours des 20 dernières COP, certaines ont plus retenu l’attention que d’autres. C’est au cours de la 3ème COP qu’a été adoptée le Protocole de Kyoto en 1997. Il fixe des objectifs chiffrés et contraignants afin de réduire les gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane,…). Le protocole de Kyoto est entré en vigueur en 2005 et visait à réduire de 5% les émissions des gaz à effet de serre (GES) par rapport à leur niveau de 1990. 192 pays ont ratifiés ce protocole. L’Union Européenne, par exemple, s’est engagée à réduire de 8% ces émissions entre 2008 et 2012 par rapport à 1990.

En 2009, à Copenhague (COP15), les états s’engagent à ne pas dépasser un réchauffement de plus de 2°C à l’échelle de la planète par rapport à l’ère préindustrielle. Cependant, cet accord n’est pas contraignant et le Protocole de Kyoto n’est pas prolongé. Pour cette raison, la conférence de Copenhague est considérée comme un échec.

En 2012, c’est  à Doha (COP18) que  le protocole de Kyoto est prolongé jusqu’en 2020 mais un accord obtenu est une accord a minima. Le Japon, la Nouvelle-Zélande ou le Canada ont décidé de quitter le protocole.

Les enjeux de la COP21

Mettre d’accord 195 pays très différents tant au niveau économique (pays développés vs. pays en développement) au niveau géographique (les pays insulaires sont menacés par l’élévation du niveau des mers et des océans) n’est pas une sinécure. Après le succès mitigé du protocole de Kyoto et l’échec de la conférence de Copenhague, que faut-il attendre des négociations de Paris fin 2015? Pourtant l’enjeu est considérable.

« Il s’agit d’aboutir, pour la première fois, à un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’impulser/d’accélérer la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. » (Source : www.cop21.gouv.fr)

Alors que les pays devaient rendre leur engagements en faveur du climat au 31 mars 2015, beaucoup sont en retard. Seuls 33 pays ont rendus leur copies dont l’Union Européenne et les Etats-Unis à cette date. Mais il n’y a pas d’engagement type. Les pays sont invités à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (atténuation) ou à mener des politiques afin de diminuer les effets du dérèglement climatique (adaptation). Ainsi l’Europe s’est engagée à réduire de 40% d’ici 2030 les GES par rapport à 1990, les Etats-Unis veulent diminuer de 28% leurs émissions en 2025 mais par rapport à 2005. Finalement, peu de contraintes pour les états en matière d’engagements pour le climat. Une carte interactive des contributions par pays est disponible dans cet article du Monde.

Cette conférence est aussi une histoire d’argent. Les pays développés devraient mobiliser « 100 milliards de dollars par an […] de source public ou privé, à partir de 2020 [pour aider les] pays en développement [à] lutter contre le dérèglement climatique tout en favorisant un développement durable et juste. » Sera-t-il possible de réunir autant d’argent dans le contexte actuel?

La COP21 a déjà commencé. Des « pré-négociations » se dérouleront tout au long de l’année 2015 lors de 4 sessions. Les deux premières ont eu lieu à Genève (8-13 février 2015) et à Bonn (1-11 juin 2015). Après ces deux premières rencontres, le chemin est encore long. Il en ressort un texte peu clair et aucun accord sur un objectif chiffré n’a été pris.  Deux sessions sont encore prévues en septembre et octobre toujours à Bonn.fog-1795_640

Source : Pixabay

La COP21 et les citoyen-ne-s

Dans ma ville, je n’ai pas eu connaissance d’initiatives en lien avec la COP21. Pourtant, il y a eu, par exemple, un pique-nique fin mai. Faute d’information, je n’y suis pas allée. Poitiers n’est pas Paris. La COP21 mobiliserait-t-elle un peu moins en province? Vous pouvez, cependant, retrouver une carte des initiatives sur le site Coalition Climat 21.

D’autres initiatives citoyennes ont déjà eu lieu avec, par exemple, un débat citoyen mondial organisé le 6 juin. Près de 10 000 personnes de 83 pays se sont retrouvés pour parler de la problématique du changement climatique et les moyens de lutte mis en œuvre. Un débat a eu lieu à Poitiers. Vous pouvez consulté les résultats (au niveau mondial et par pays) sur cette page. 81% des Français (86% en Poitou Charentes) se sentent concernés par les conséquences du changement climatique contre 32 % en Chine, près de 95% au Costa Rica ou 71% en Allemagne.

Alternatiba propose des solutions au changement climatique et à la crise énergétique. A l’occasion de la COP21, un tour de France en vélo 4 places est organisé pour mobiliser les citoyens. Sur le site sont également proposées des alternatives sur les thèmes de l’alimentation, de l’énergie… A voir!

Enfin, des étudiants de Sciences Po ont simulé la conférence climat de Paris au théâtre des Amandiers. A l’issue de 3 jours de négociations entre fiction, innovation et réalité, les 41 délégations sont parvenues à un accord. Ainsi les espèces en danger, les forêts, la jeunesse sont représentées au même titre que l’Equateur, le Bangladesh ou le Brésil. Vous pouvez réécouter sur France Culture les conférences d’ouverture et de clôture.

Les citoyens se mobilisent à travers le monde pour la COP21 et veulent faire entendre leur voix. Je vous ai proposé quelques exemples mais il y en d’autres. La conférence climat Paris 2015 n’est pas réservé qu’aux dirigeants et aux ONG. A l’occasion de cet article, je me suis rendue compte qu’il y avait des manifestations en lien avec la COP, ici même à Poitiers mais, je les ai raté et j’en suis un peu déçue.

Cette 21ème édition de la COP de Paris est cruciale en terme de changement climatique. Des pré-négociations sont déjà en cours au niveau international. Les initiatives citoyennes se multiplient. Alors y aura-t-il un accord à Paris? Rendez-vous le 11 décembre.

La COP21 vous intéresse-t-elle?

Sources : UNFCCC, cop21.gouv.fr

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

9 réflexions au sujet de « C’est quoi, la COP21? »

    1. la marmotte chuchote Auteur de l’article

      On parle beaucoup de la COP21 en ce moment et je voulais en savoir un peu plus. Du coup, un petit article …

      Répondre
  1. Ping : Oups! J'ai rencontré un climatosceptique, c'est grave? | La marmotte chuchote

  2. Ping : Chuchotements d'ici et d'ailleurs #2 | La marmotte chuchote

  3. Ping : Festival Alimenterre 2015 | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.