Ma petite bibliothèque – été 2018

L’été arrive à grands pas. C’est une de mes périodes préférées pour lire, d’autant que les bibliothèques sont désertées. En général, à cette période, je lis des livres un peu légers. Vous savez ceux qui se dévorent en un après-midi. Si je ne sais pas encore quels livres je vais emmener cet été, il me reste une belle pile qui m’attend sur ma table de nuit et quelques réservations à la bibliothèque.

En attendant, je vous propose aujourd’hui trois livres qui ont pour thème central, la cuisine dans le livre de Ito Ogawa, Le restaurant de l’amour retrouvé, les épices dans La maîtresse des épices de Chitra Banerjee Divakaruni et l’amour des arbres et des pommes pour A l’orée du verger de Tracy Chevalier.

J’espère que vous trouverez quelques idées lecture pour cet été et n’hésitez pas à partager vos coups de cœur lecture.

  • Le restaurant de l’amour retrouvé – OGAWA Ito

Rinco est une jeune femme japonaise passionnée de cuisine. Elle a quitté sa famille il y a dix ans pour aller se former en ville en travaillant dans différents restaurants. Mais quand son petit ami la quitte en emportant toutes ses affaires, elle est obligée de retourner vivre chez sa mère. Ayant perdu sa voix suite à son chagrin d’amour, elle essaie de se reconstruire à côté de cette mère fantasque et de son cochon apprivoisé. Elle décide alors d’ouvrir un restaurant avec l’aide d’un voisin. Elle y concoctera des plats uniques à partir d’ingrédients locaux afin de rendre les gens heureux.

Le restaurant de l’amour retrouvé fait la part belle à la vie simple, à la lenteur, au partage. L’écriture est agréable. On voyage au cœur de la cuisine japonaise mais c’est aussi une ode à la nature, aux agriculteurs qui prennent le temps de cultiver leurs légumes. Sans tout dévoilé, la fin est un peu cruelle mais ce livre reste un plaidoyer pour l’amour et l’amitié, un peu hors du temps.

  • La maîtresse des épices – Chitra Banerjee DIVAKARUNI

Tilo est maîtresse des épices. Elle a reçu son enseignement de la « Première Mère » sur une île au large de l’Inde, son pays natal. Sa formation finie, elle arrive dans une épicerie de Oakland en Californie où elle vient en aide aux habitants de ce quartier en majorité peuplé d’immigrants indiens. En tant que maîtresse des épices, Tilo prépare des mélanges d’épices en recherchant l’épice racine propre à chacun·e pour soulager les maux de ces client·e·s. Mais les règles sont strictes et Tilo, pleine de compassion et d’amour va les franchir peu à peu au point de remettre en cause ces pouvoirs.

Chitra Banerjee Divakaruni est une conteuse exceptionnelle. Au fil de son récit, elle nous emmène à la découverte des épices et des principes de la médecine traditionnelle indienne, l’ayurveda. Nous plongeons au cœur de l’Inde, de ces mythes et de ces traditions. Empreint de magie, ce roman est une vrai découverte au fil des chapitres dédiés à une épice. Si vous êtes sensible à cette univers, je vous conseille ce livre sans hésiter.

  • A l’orée du verger – Tracy CHEVALIER

La famille Goodenough s’installe dans l’Ohio sur les terres marécageuses du Black Swamp. James, le père, rêve d’y faire pousser les pommes de ces ancêtres, des Pitmaston Pineapple au goût d’ananas. Quant à Sadie la mère, elle veut surtout les transformer en cidre ou en eau-de-vie. Dans le Black Swamp, au 19ème siècle, la vie est dure et la maladie emporte les enfants un à un. La rivalité entre les parents et un drame plus tard pousse Robert, l’un des enfants Goodenough à s’enfuir. Il sera tour à tour garçon de ferme, orpailleur puis retrouvera sa passion des arbres (la même que son père) en découvrant les séquoias et les pins californiens.

A l’orée du verger raconte l’histoire des pionniers des Etats-Unis, entre conquête de l’ouest et fièvre de l’or. Tracy Chevalier rend hommage à ces hommes et à ces femmes qui ont construit la Californie dans des conditions très rudes. Mais en mêlant personnages fictionnels et réels, elle nous fait aussi découvrir une histoire plus méconnue de l’Amérique : l’envoi de graines et de plants de séquoias en Angleterre et l’introduction de variétés de pommes en Amérique. Ce livre nous plonge dans la nature profonde des Etats-Unis, dans l’atmosphère des villes naissantes de San Francisco ou de New York ou encore dans la ville difficile des paysans à la recherche de terres. Un livre pour se reconnecter à la nature.

Pensez aux bibliothèques, aux boites à livres, à l’achat d’occasion ou au troc pour vous procurer ces livres. Les librairies indépendantes de votre région seront aussi de bons conseils pour l’achat de livres neufs.

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.