De retour au potager : semis et premières récoltes

En cette fin avril, je vous propose un petit tour dans mon potager à la place de mes chuchotements d’ici et d’ailleurs. En effet, je n’ai pas grand chose à partager car j’ai passé plus de temps à jardiner et à bricoler qu’à regarder des vidéos ou lire des articles sur internet. De plus, vous pouvez retrouver dans ma lettre d’information annonçant chaque nouvel article, 2 ou 3 liens vers des contenus qui ont attiré mon intention. Mais revenons à mon potager et mes premières récoltes.

Mes premières récoltes

Depuis deux ans maintenant, je sème sous tunnel des radis et de la salade (roquette, laitue à couper, mesclun) pour avoir une récolte un peu plus précoce. Et j’ai commencé à en ramasser la semaine dernière. Biens sûr, je ne suis pas autosuffisante et ce n’est pas le but recherché mais déguster les premiers radis du jardin, c’est toujours un bonheur. J’ai également transformé les fanes en pesto. Pour l’instant, il n’y pas d’autres légumes ou fruits dans le jardin à part les blettes de l’année dernière qui sont toujours en place. Mais comme j’ai besoin de place, je vais bientôt les arracher.

Mes semis

Cette année, j’ai réalisé beaucoup de semis dont des fleurs. Les résultats sont un peu erratiques entre l’appétit féroce des limaces et escargots et des graines un peu trop vieilles qui ont beaucoup de mal à germer. J’ai dû resemer certaines fleurs et fini par faire des semis en intérieur.

Les choux kale (frisé vert grand du nord et frisé rouge) ont bien poussé. Par contre, les rouges ont été dévoré mais à la deuxième tentative, les limaces les laissent pour l’instant tranquilles. Au final je pense que j’aurai plus de choux (notamment les choux kale) que mon jardin peut en accueillir. Les graines de choux rouges et de choux romanesco étaient trop vieilles et n’ont pas ou presque pas levé. J’ai racheté des graines de choux rouges (Hâtif de Langedijk) que je dois semer (sûrement ce week-end). Les choux cabus blancs Filderkraut ont bien marché et le deuxième semis de choux brocoli à jets pourpres n’a pas été dévoré par les limaces.

Comme chaque année, les fèves (d’Agualduce à très longue cosse et de Séville à longue cosse) et les petits pois (douce Provence) se développent très bien. Je réfléchis à planter les fèves en automne pour les récolter plutôt, surtout avant les grosses chaleurs de l’été et aussi pour profiter des pluies du printemps.

Les semis de radis (de 18 jours) et de carottes (blanche de Küttingen, jaune du Doubs, rouge sang) en pleine terre ont très mal levé donc si je peux resemer encore des carottes, j’hésite à refaire des semis de radis à moins de trouver un endroit pas très ensoleillé dans le potager.

Pour le reste, les poireaux (jaune du Poitou, d’hiver de Carentan), les pieds de maïs (Astarac), les fleurs (gypsophile, lanterne chinoise, rudbeckia annuel, sauge coccinée, arctotis venusta, capucine, anthemis des teinturiers, tournesol), les courges (pomme d’or, jack o’lantern, spaghetti, honeynut) attendent d’être repiqués. J’associerai cette année encore maïs, courge et haricots. C’est une association très connue et qui marche très bien.

J’ai fait mes derniers semis la semaine dernière (panais, betterave rouge, chioggia, blanche) et il faut être patient·e avant qu’ils ne pointent leur nez.

Pour finir, j’ai semé en intérieur des aromatiques (coriandre, basilic vert, citronnelle, thaï et pourpre) qui se sont bien développés mais le carvi et le persil n’ont toujours pas poussé. Le persil peut mettre 3 semaines à lever.

Semis de coriandre et basilic

Mes pieds de tomates, courgettes, concombres… sont commandés et je les planterai après les saintes glaces (11, 12, 13 mai).

Les fruits

Les fraisiers, les framboisiers, les mûres ainsi que les groseilles et cassissiers sont en fleurs ou déjà en fruits. Mes arbres fruitiers de ma haie champêtre ont aussi fleuri. J’attends avec impatience les premiers fruits.

Pour finir, je vous présente un livre sur l’utilisation de l’eau au jardin et qui donne de très bons conseils pour l’utiliser au mieux.

J’économise de l’eau au potager!

Récemment, j’ai lu le livre de Blaise Leclerc J’économise l’eau au potager! de la collection Facile & Bio aux éditions Terre vivante. Et je me suis rendue compte que je n’arrosais pas mes légumes correctement : soit j’apportais de l’eau au mauvais moment quand les plantes n’en avait pas besoin, soit j’arrosais trop ou pas assez. Ce mauvais arrosage a des conséquences sur la levée, l’enracinement, la productivité ou la santé des légumes. Mais je gaspillais aussi beaucoup d’eau alors que, chaque été, nous avons des restrictions d’arrosages.

Ce livre m’a donc été très utile pour comprendre le rôle de l’eau dans le cycle de vie des plantes. Les deux premières parties sont consacrées au rôle de l’eau dans l’environnement, de sa circulation dans le sol à celle dans la plantes et aux différents types d’arrosages. Mais, et c’est peut-être la partie la plus intéressante, l’auteur propose, dans une troisième partie, 30 fiches pratiques des légumes les plus courants en expliquant leurs besoins en eau et surtout à quel moment il est le plus opportun de leur apporter cette eau si rare. Finalement, la plupart de mes légumes ne sont pas si gourmands en eau que çà et moins les arroser sera bénéfique pour eux, pour moi et pour préserver la ressource en eau.

Qu’avez-vous semé, planté dans votre potager? Qu’avez-vous envie de cultiver dans votre jardin cette année?

Pensez aux bibliothèques, aux boites à livres, à l’achat d’occasion ou au troc pour vous procurer ces livres. Les librairies indépendantes de votre région seront aussi de bons conseils pour l’achat de livres neufs.

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

6 réflexions au sujet de « De retour au potager : semis et premières récoltes »

  1. Céline

    Oh mais dis donc ça pousse bien chez toi !! Mes semis et plantations ont pris bcp de retard avec cet hiver qui n’en finissait plus, mais avec les chaleurs arrivées depuis la semaine dernière tout va mieux ! Malgré tout je ne pense pas avoir une belle récolte… les rangs de petits pois sont dispersés, j’aurais peut être plus de chance avec les pommes de terre…
    Les engrais verts que j’ai semé pointent le bout de leur nez, je vais attendre la fin des saintes glaces avant de semer les plus fragiles (je ne saurais te dire leur nom :)). Je vais tester les aromatiques aussi ! Et bien sur acheter le livre dont tu parles, le bon arrosage au bon moment est sans doute ce qui me manque !!
    Merci à toi et bon jardinage !

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Les semis sous châssis et sous tunnel ont bien marché et la chaleur du weekend dernier a permis de bien les faire grandir. Chaque année il y a des légumes et des fruits qui poussent mieux et d’autres qui ratent. C’est pourquoi j’aime bien avoir une belle diversité au jardin. Et puis cela fait déjà 5 ans que je jardine et donc j’ai beaucoup appris de mes erreurs.
      Les livres des Editions Terre vivante sont vraiment très bien fait et j’apprends beaucoup. J’ai aussi la chance d’avoir une belle médiathèque où je peux les emprunter à loisir.
      Bon weekend et bon jardinage à toi aussi!

      Répondre
  2. Céline

    Aah c’est beau de voir tous ces légumes et ces pousses, ça donne envie !! ;-P
    Chez moi, la neige est encore de mise sur mon terrain… je ne suis pas prête de planter quoi que ce soit encore, la terre dans mes carrés de potager est encore bien gelée (voilà un des inconvénients de vivre au Québec). J’ai bien hâte que tout ça fonde pour que je puisse m’y mettre !
    Tiens, à propos de limaces et escargots, je suis tombée sur cette vidéo et je pense que je vais essayer cette technique cette année: https://youtu.be/4_1d1WnbU0A?t=14m37s
    Bon jardinage ! 🙂

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      C’est vrai que la saison pour jardiner au Québec doit être très courte et doit correspondre au climat de montagne en France, je pense. Depuis que j’habite à Poitiers, je vois la différence par rapport au jardin de mon enfance (en Saône et Loire), il y a presque 3 semaines de différence. Alors maintenant, je peux jardiner plutôt et presque tout l’année quand les hivers sont doux.
      Je vais regarder la vidéo. Je suis curieuse de connaître cette technique.
      J’espère que la neige va fondre bien vite et que tu pourras retourner au jardin.

      Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Merci Agnès. C’est vrai que cette année mes radis ont bien marché mais ce n’est pas toujours le cas. Pour les limaces, je n’ai pas de remède miracle malheureusement mais Céline a partagé dans son commentaire une vidéo. Peut-être à tenter!
      Bon weekend à toi.

      Répondre

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.