Acheter des plants en godets

Si je sème beaucoup de graines de légumes et si cette année je me suis aussi lancée dans la production de plants de courges ou de choux, j’achète encore à des pépiniéristes ou des maraîchers mes plants de tomates, concombres, courgettes, plantes aromatiques… Et cela pour plusieurs raisons :

  • par manque de place. Honnêtement, je ne peux pas transformer ma maison en serre et de toute façon les conditions ne sont pas idéales. Par manque de lumière, certains de mes semis ont un peu « filés ».
  • par manque de temps. J’aime beaucoup jardiner mais je ne suis pas encore prête à me lancer dans les semis à tout va.
  • les producteurs ont une telle diversité de variétés qu’il serait dommage de s’en passer.
  • Les conditions de cultures respectent (la plupart du temps) mes convictions : production bio, sans pesticides ou sans engrais chimiques.
  • enfin, c’est bénéfique pour l’économie locale.

En cette saison, les foires aux plantes fleurissent et vous trouverez sur les étals des marchés de nombreux plants de légumes ou de fleurs. Pour ma part, samedi dernier, je suis allée à la fête de fleurs de Saint-Benoit, à côté de Poitiers, pour faire le plein de végétaux. Si cette édition s’est révélée un peu fraîche, la qualité et la diversité de l’offre étaient au rendez-vous. Je me suis encore régalée et j’ai freiné mes envies d’achats car mon jardin n’est pas extensible. Cette foire aux plantes est très connue dans la région et attirent de nombreux visiteurs. Vous trouvez ainsi des arbres, des arbustes, des rosiers, des fougères, des plantes vivaces, des fleurs et des plants de légumes … Que du bonheur pour une jardinière passionnée comme moi.

Comme à mon habitude, jai fait le tour du marché pour revenir avec un peu moins d’une trentaine de plants de légumes et d’aromatiques. J’ai commencé par le stand du Potager d’autrefois, spécialiste de la tomate. De nombreuses variétés anciennes et de collection sont proposés : des rouges, des vertes, des blanches, des noires … Les tomates sont très résistantes aux maladies et chaque année, je suis très satisfaite des résultats. Outre la tomate, je suis repartie avec un argousier et quelques plantes aromatiques dont du maceron, une sorte de persil très cultivé au Moyen-Âge.

Direction ensuite le stand de Floriclaire, le seul producteur certifié AB du marché. Je repars avec  des poivrons, des aubergines et une courgette. Pourtant cette année, je n’ai pas pu acheter des concombres et des melons. Les plants étaient encore trop petits pour être commercialisés. En général, la productrice propose des concombres rimoni, des mini concombres parfaits pour l’apéritif, que j’aime beaucoup. Je ferai donc l’impasse cette année.

Maintenant que j’ai presque tous les légumes du soleil que je désire pour cette année, je pars flâner sur les autres stands pour mes derniers achats. Je furète à la recherche d’aromatiques ou de plantes vivaces dont j’ai besoin. Chez les pépinières Rassinoux, je rachète un plant de sauge (le mien n’ayant pas résisté à l’hiver), du fenugrec dont j’apprécie la saveur. Leur collection d’aromatiques est impressionnante mais je dis non au thym à l’odeur d’orange. Pour finir, je prends un plant de consoude pour faire des purins.pepiniere_rassinoux_1

Après une heure à déambuler dans les allées, il fait toujours aussi froid et il y a de plus en plus de monde. Il est maintenant un peu plus difficile de discuter avec les producteurs et productrices. Je suis à la recherche d’un pied de rhubarbe. Je la cuisine depuis un an et elle est devenue indispensable à mon jardin. C’est chose faite chez Salamandre, un petit stand spécialisé dans les vivaces. Avec ma rhubarbe, je prends un plant de tanaisie (toujours pour les purins). En discutant, les deux producteurs m’apprennent que plantée sous les fruitiers à noyaux, la tanaisie serait très efficace pour faire fuir les insectes. Un conseil à retenir pour l’avenir.salamandre

Il me manque encore des concombres et des melons. Malheureusement, ils sont rares cette année. Je trouve pourtant un plant de concombre chez Le jardin aromatique et j’achète aussi un chou kale, un chou très à la mode. Finalement, je finis par dénicher 2 plants de melons et une deuxième plan de concombre chez La boîte à graines. C’est fini pour cette année. Toute ma liste est cochée.

Ce 15ème marché aux fleurs de Saint Benoît a été très fructueux sans (trop) exploser le budget. J’en profite pour remercier Mr Marmotte qui a porté à bout de bras tous mes achats.

Cependant il me manquait encore quelques plantes que j’ai acheté sur le marché sur l’étal de l’exploitation des Brejottes. Je suis repartie avec une sélection de tomates, de courgettes et de cornichons. J’ai aussi acheté de la saponaire avec l’idée de l’utiliser prochainement comme savon pour ma lessive.plan_brejottes_1

Il ne me reste plus qu’à planter tous mes achats en espérant que la chaleur sera au rendez-vous. En effet, le froid mois d’avril n’a vraiment pas été bénéfique à mon jardin qui a un peu souffert.

Fréquentez-vous les marchés aux plantes pour l’achat de plants en godet?

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.