[Découverte] Deux plantes au goût d’huître

La nature est merveilleuse. Aujourd’hui, je vous présente 2 plantes, que je cultive chez moi, et qui ont le goût d’huître : Mertensia maritima ou plante à huître et la bourrache (Borago officinalis). Ces deux plantes appartiennent à la même famille : la famille des boraginacées. mertensia_bourrache

Mertensia maritima ou plante à huîtres

La Mertensia maritima a été popularisée par les cuisiniers. Ses feuilles ont un très fort goût d’huître, que j’aime déguster crues juste après la cueillette avec des crudités ou sur une tranche de pain accompagnée de beurre végétal.

Autrefois commune sur le littoral français, notamment en Normandie, elle a pratiquement disparu des côtes françaises à cause de la cueillette irraisonnée. Aujourd’hui, des plants sont disponibles dans certaines pépinières ou lors de fêtes des plantes. Sa multiplication est difficile car environ 1/3 des graines germent seulement. Personnellement, j’achète directement les plants.

Son entretien est assez compliqué. Mes deux précédentes Mertensia marititima sont mortes. Elle aime la mi-ombre et surtout pas d’exposition directe au soleil de la mi-journée. Je la cultive en pot que je peux déplacer l’été lors des fortes chaleurs. Côté ravageur, les escargots et les limaces en sont friands.

Elle s’épanouira dans un sol drainé (mi-sable, mi-terreau) et l’arrosage devra être régulier mais sans excès. Elle ne supporte pas d’avoir les pieds dans l’eau. En hiver, son feuillage peut complètement disparaître mais elle est très résistante au froid.  Elle supporte jusqu’à -30°C. C’est à cette période qu’il faut faire attention à ne pas trop arroser au risque d’asphyxier la plante.

La Mertensia maritima n’est pas des plus faciles à cultiver mais quelle plante fabuleuse.

Bourrache (Borago officinalis)

Sa consoeur, la bourrache est plus facile à vivre. Contrairement à Mertensia maritima vivace, Borago officinalis est annuelle. Elle peut atteindre 60 à 80 cm de haut et être assez imposante. D’ailleurs, sa racine pivotante est assez conséquente. Une fois fanée, je préfère couper la bourrache au pied. D’après Joseph Chauffrey dans son livre Mon petit jardin en permaculture, la bourrache fait un excellent paillage. Cependant, elle se resème facilement alors si vous ne voulez pas la voir se multiplier dans votre potager, il faut la couper avant le mûrisssement des graines. Personnellement, je fais l’inverse : je la coupe une fois les graines mûres pour les disséminer dans mon jardin.

La bourrache est l’ami du jardin au naturel. Très mellifère, les bourdons l’adorent. De plus, elle agit un peu comme un engrais vert en empêchant la pousse des mauvaises herbes. Elle peut être aussi utilisée dans les massifs floraux.

C’est dans la fleur que l’on retrouve le goût iodé mais il est beaucoup plus subtil que celui de la Mertensia maritima. Elle colore les salades d’été. Ses jeunes feuilles, crues ou cuites, sont aussi comestibles mais à faible dose car elles sont toxiques pour le foie.

La bourrache pousse quasiment seule et devient envahissante sans contrôle. Elle ne demande que peu d’entretien. Elle est très mellifère et se resème très facilement. Enfin sa fleur comestible est de toute beauté.

bourrache

Connaissez-vous la Mertensia maritima et la bourrache? Avez-vous une préférence?

Les photos de l’article date de l’année dernière. Mon plant de Mertensia maritima que vous pouvez voir dans l’article est mort. Au mois de mai de cette année, j’ai racheté un nouveau plant beaucoup plus gros que les précédents que vous pouvez découvrir sur Instagram. J’espère que celui-ci passera l’hiver.

Sources : L’ami des jardins, avril 2015, aujardin.info

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

6 réflexions au sujet de « [Découverte] Deux plantes au goût d’huître »

    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      La bourrache devrait être dans tous les jardin.
      Belle journée à toi aussi.

      Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      … Ou le vent. Mais la bourrache se resème très facilement, c’est vrai. Bonne journée. Bises.

      Répondre
  1. Laurine-Les2Alchimistes

    Ah la bourrache ! Une fois installée, on ne la déloge pas 😀
    L’année dernière, notre potager était dans le jardin de mes parents qui l’ont désormais remplacé par une pelouse… malgré des désherbants,la bourrache ressemée de partout s’épanouit et triomphe contre la pelouse 😀

    Sinon, pour les deux plantes, je n’arrive pas à sentir ce gout iodé 😮 je sais que pour la bourrache, certain.e.s le sente, d’autres trouvent plutôt un gout de concombre (c’est mon cas) – je dois avoir les papilles atrophiées ^^.

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      C’est vrai que la bourrache se resème très facilement mais elle est tellement mellifère.
      Le goût iodé est plus présent pour la mertensia que pour la bourache. Après ce n’est pas grave si tu ne le sens pas.

      Répondre

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.