{#MBRE2018} Je dis stop aux plastiques

Depuis le début du challenge « Mes Bonnes Résolutions Écologiques 2018« , je vous parle beaucoup de réduction des déchets en vous apprenant à vous passer d’eau en bouteille ou d’utiliser des cosmétiques solides. Le point commun entre ces deux thèmes, ce sont les contenants en plastique. Et moi le plastique, je n’aime pas et j’essaie de m’en passer.

Alors le plastique çà se recycle. Oui et non. Normalement en 2022, l’ensemble de la France métropolitaine pourra trier tous ses emballages plastiques. A Poitiers, nous bénéficions déjà de la consigne de tri étendue donc normalement tous les emballages en plastique se recyclent. Cependant, j’ai toujours des doutes pour savoir si tous mes emballages sont bien recyclés. En effet, l’année dernière des bouteilles de lait en PET opaque plus légères et sans opercule d’aluminium n’étaient pas recyclables alors qu’elles sont présentées comme plus écologiques. C’est une des raisons qui me poussent à privilégier le vrac quand c’est possible pour ne pas me poser de questions. Et de toute façon, aujourd’hui , le taux de recyclage des plastique est de 23%. En 2050 l’objectif  est de plus de 50%. Une grande partie du plastique ne sera toujours pas recyclée. Vous pouvez retrouver les consignes de tri de votre commune sur le site Consignes de tri.

Et si notre utilisation de plastique continue d’augmenter, il est probable que la quantité de plastique recyclée ne soit pas suffisante et il faudra toujours en fabriquer à partir de pétrole, donc extraire des matières premières.

Il existe aujourd’hui « des plastiques bios ». Sous ce terme, on regroupe les plastiques biosourcés et les plastiques biodégradables. Un plastique biosourcé a été fabriqué à partir de matières végétale ou animale alors qu’un plastique biodégradable indique qu’il peut se décomposer dans l’environnement mais parfois dans des conditions particulières. Seuls les plastiques avec le logo OK Compost peut se dégrader dans un composteur individuel. Cependant, il faudrait nuancer leurs atouts écologiques. Leur production n’est pas durable s’ils sont issus de l’agriculture intensive. Et tous les plastiques ne sont pas biodégradables et dans ce cas il faut une filière e recyclage.

S’ils ne sont pas composté ou recyclés, les plastiques sont soit valorisés c’est-à-dire brûlés dans des incinérateurs ou mis en décharge. Dans les deux cas, ces deux méthodes sont polluantes et conduisent à la perte de matière. Et pour tous les plastiques qui ne sont pas collectées, ils finissent dans les océans sous forme de micro et nano-plastiques, ingérés par la faune marine. Et il est quasiment impossible, aujourd’hui, de dépolluer les océans de nos déchets plastiques.

Côté santé, de nombreux plastiques contiennent des nombreux perturbateurs endocriniens et cancérigènes. Les plastiques sont classés en 7 catégories (voir le tableau). Il faudrait privilégier les catégories 2, 4 et 5 et bannir les autres. Source : Narura sciences

De leur mode de production à leur fin de vie en passant par leur utilisation, les plastiques sont polluants, très peu recyclés et même pour certains dangereux pour la santé. Dans l’idéal, il faudrait se passer de toute matière plastique. Même si cela peut paraître compliqué, limiter notre exposition  dans l’alimentation, les cosmétiques et les vêtements est déjà une bonne chose. Privilégiez les contenants en verre, les éléments de cuisson en inox ou fonte, les vêtements en matière naturelle sont quelques pistes pour diminuer sa consommation de plastique. Demain on parle de consommation locale.

Avez-vous réussi à diminuer votre utilisation de plastiques?

Source : Eco emballages,

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

Une réflexion au sujet de « {#MBRE2018} Je dis stop aux plastiques »

  1. Ping : {#MBRE2018} Adopter des bonnes résolutions écologiques 2018 | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.