Comment je m’organise pour gérer mon temps durablement?

Je fais partie de ces personnes qui ont besoin d’être organisées pour être sereines. La routine me rassure et me permet d’être moins stressée au quotidien. La conséquence immédiate est d’être plus calme, de ne pas élever la voix sur mes proches ou sur des inconnu·e·s.

Trouver la routine qui vous convient peut prendre du temps mais surtout elle n’est pas figée. Un changement de travail, un déménagement, l’arrivée d’un enfant, la retraite bousculent nos habitudes. Il faut redéfinir ses priorités et trouver une nouvelle organisation. Ainsi mon rythme de vie actuel n’est pas celui que j’avais il y a quelques années et pourra évoluer dans les prochains mois. Mais il y a des invariants que j’ai identifié au fil du temps et qui structurent ma journée ou ma semaine.

Source : Photo by Michaela from Pexels

  • Se lever et se coucher à la même heure, week-end compris :

Respecter son sommeil est primordial afin que la fatigue ne s’accumule pas. De plus, depuis que je vis sans thyroïde, j’ai un protocole assez strict à respecter pour prendre mon hormone de substitution. Cette contrainte m’impose donc de me lever chaque matin à la même heure, week-end compris. J’ai donc décidé de me réveiller entre 6 et 7 heures du matin et j’ai entre 1 heure à 1 heure 30 pour méditer, petit-déjeuner, faire ma toilette. Cet horaire est optimal pour moi et me permet de ne pas être bousculée dès le matin. A vous de définir la vôtre en fonction de votre emploi du temps et vos possibilités.

Le soir, je me couche vers 21h30. Et j’en profite pour lire entre 15 min et 1 heure suivant mon état de fatigue. J’ai longtemps adopté l’heure de coucher de mon mari (après 23 heures) avant de me rendre compte qu’il ne correspondait absolument pas à mon rythme biologique. Après lui avoir expliqué que cet horaire ne me convenait pas, il a accepté que je ne reste plus à côté de lui chaque soir à regarder la télévision.

  • Partager les tâches ménagères :

J’ai la chance d’avoir un mari qui participe aux tâches ménagères (En même temps, s’il ne le faisait pas, je ne l’aurais pas épousé!). Nous les avons réparti sur l’ensemble de la semaine en fonction des disponibilités de chacun et  pour qu’elles soient plus ou moins équitables. Je dois l’avouer, j’en fais moins!  En semaine, je gère les repas du midi et Monsieur ceux du soir. Le week-end, les tâches ménagères sont faites le plus souvent à deux. Il faut aussi apprendre à accepter que l’autre ne fasse pas de la même façon que vous. L’important c’est que le résultat soit là.

Impliquez votre partenaire et vos enfants dans les tâches ménagères. Acceptez que les chaussettes traînent et au besoin, expliquez où se trouve la panière à linge. C’est une méthode très efficace quand Monsieur vous demande pourquoi il n’a plus de chaussettes propres dans son armoire.

  • Planifier vos repas et faire une liste de courses :

Il y a quelques années, j’avais mis en place des menus pour que nos repas soient équilibrés. Et avec l’habitude, j’avais abandonné. Il y a quelques mois, je l’ai remis en place suite aux articles de Natasha. C’est une méthode qui permet vraiment de gagner du temps en cuisine. Vous pouvez prévoir et préparer vos repas à l’avance mais aussi manger plus diversifié. Ainsi, vous ne vous poserez plus la question : « Qu’est-ce qu’on mange ce soir? ».

Dans ma cuisine, il y a toujours une liste de courses à compléter. Au fur et à mesure, elle se remplit des ingrédients à racheter. Dans l’idéal, j’aimerai ne plus gérer les produits consommés par Monsieur. Tant pis s’il n’a plus de chicorée pour déjeuner le matin.

  • Faire une chose à la fois :

Tout le monde est capable de faire plusieurs choses à la fois mais personnellement je suis incapable de faire plusieurs tâches en accordant la même attention à chacune. Il faut apprendre à faire une seule chose à la fois quitte à en faire moins.

Source : Photo by Andrey Grushnikov from Pexels

  • Ne pas surcharger sa journée et apprendre à déléguer :

J’ai toujours eu tendance à surcharger mes journées. A croire que si j’arrivais tôt le matin et repartais tard le soir de mon travail, je serai mieux considérée et mieux payée. Si j’accumulais les tâches tout au long de la journée, je serai utile à la société et je ne vivrai pas à ses crochets. A  vouloir en faire toujours plus, je me suis dévalorisée petit à petit. Puis j’ai compris qu’il était physiquement impossible de réaliser tout ce que je prévoyais pour ma journée.

Aujourd’hui, je prévois beaucoup moins de tâches et je les répartis sur la semaine. Je n’hésites pas à finir un travail le lendemain si je n’ai pas eu le temps de le finir à condition de ne pas avoir de date limite à respecter. Je suis beaucoup plus souple dans mon organisation. Enfin si mon mari me propose son aide, je n’hésite pas à dire oui.

  • Gérer l’imprévu :

Même dans les plus belles organisations, il y a toujours des imprévus. J’essaie de les accepter et de les gérer au mieux. Suivant les situations, c’est plus ou moins facile. Et depuis que je suis plus souple dans mon organisation et que j’accepte de ne plus tout prendre en charge, l’imprévu est pour moi moins perturbant. J’essaie d’être zen dans ces situations.

  • Limiter « les gaspilleurs » de temps :

Mes principaux gaspilleurs de temps sont liés aux nouvelles technologies. Par exemple, j’ai diminué mon temps passé devant les écrans (télévision, ordinateurs, smartphone). Je n’allume plus l’ordinateur avant d’avoir petit-déjeuner et je ne le consulte plus après 21 heures. Je limite mon temps passé sur les réseaux sociaux en limitant mes contacts et en essayant de les consulter qu’une fois par jour. Je suis aussi abonnée à moins de blogs. Je ne reçois plus mes mails sur mon smartphone et j’enlève aussi toutes les notifications. J’évite de le consulter à table et il m’arrive aussi de l’oublier quand je pars en balade.

Les nouvelles technologies prennent énormément de temps au quotidien. Évaluez le temps passé sur son ordinateur ou son smartphone va vous permettre de comprendre votre relation aux réseaux sociaux. Ils ne sont pas mauvais en soi. C’est l’utilisation que l’on en fait qui est problématique.

***

En m’observant et en analysant mes réactions et mes émotions face aux événements tout au long de la journée, j’ai progressivement mis en place une nouvelle routine quotidienne. Elle ne s’est pas faite sans heurts et sans difficulté. Elle n’est surtout pas figée. Sachez aussi qu’elle est propre à chacun·e d’entre vous et est fonction de votre relation au temps. Personnellement, mon moment privilégié de la journée est le matin. C’est aussi le plus important car il conditionne le reste de ma journée. Au moindre petit retard, je vais être stressée pendant la matinée ou voire toute l’après-midi. Ma routine du matin est primordiale pour être sereine et détendue.

Avez-vous mis en place une organisation particulière? Envisagez-vous de le faire?

Cet article a été écrit dans le cadre de l’éco-défi « Gérer son temps de manière durable » organisée par Natasha, créatrice et rédactrice du blog Echos Verts.

Retrouvez tous mes articles en lien avec cet éco-défi :

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

5 réflexions au sujet de « Comment je m’organise pour gérer mon temps durablement? »

  1. Céline

    Bonjour, merci pour ce partage de bonnes pratiques. De mon côté, avec le télétravail 2 jours/semaine je gère mon temps plus sereinement. Cela me dégage 2h de plus ces journées là pour avancer dans les tâches ménagères ou dans la cuisine à faire le soir et je gagne donc plus de temps avec mes enfants et mon mari (du vrai temps passé ensemble). Je pense que la société aurait beaucoup à gagner à mettre davantage en place le télétravail.

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Bonjour Céline,
      quelle chance de pouvoir bénéficier du télétravail et pouvoir s’organiser à sa manière. Je pense que cela permet d’être plus efficace dans son travail, d’être moins stressée à la maison et bénéficier du temps de qualité avec sa famille. Comme toi, je pense que les managers devraient développer le télétravail quand cela est possible.
      Bonne journée

      Répondre
  2. Ping : Comment le cancer a modifié mon rapport au temps?

  3. Ping : Pourquoi avons nous la sensation que le temps s’accélère? | La marmotte chuchote

  4. Ping : Mes méthodes pour ralentir, déstresser et m’organiser | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.