Pourquoi avons nous la sensation que le temps s’accélère?

Je n’ai pas le temps, gagner ou perdre du temps, le temps c’est de l’argent, le temps presse, prendre son temps, tuer le temps… Vous avez, au moins une fois dans votre vie, utilisé une des expressions précédentes. Aujourd’hui, nous nous devons d’être organisé.es et efficaces, multitâches pour gérer notre vie de famille et notre vie professionnelle tout en ayant des loisirs et une maison impeccable. Nos attentes sont énormes et nous essayons de contracter le temps pour réussir notre vie tout en réalisant que nous n’arrivons pas à tout faire.

Le temps n’existe pas

Cependant pour les physiciens (tout du moins pour certains) le temps n’existe pas. C’est une création humaine, une unité de mesure pour organiser nos sociétés. Ainsi, le temps est multiple. Chacun a une perception différente du temps mais dans touts les cas il ne s’écoule que dans une seule direction. Mais pour la plupart d’entre nous, nous avons le sentiment que le temps s’accélère? Est-ce une conception de l’esprit ou une réalité?

Tout s’accélère

L’avènement des techniques et de la société industrielle à partir du 19ème siècle a permis de grands progrès (amélioration des conditions de travail, diminution du temps de transport, apparition des loisirs…) Elles nous ont aussi permis d’avoir du temps libre. Mais nous vivons aujourd’hui au rythme des machines (temps artificiel) au détriment de notre propre temps (temps intime). Ce décalage entre ces deux horloges nous conduit à nous dire que nous n’avons jamais le temps. Nous sommes en permanence sollicité.es. En effet, nous sommes joignables à tout moment sur nos téléphones portables. Nous nous demandons pourquoi nous n’avons pas encore reçu la réponse à notre e-mail envoyé il y a 10 minutes. Notre temps est de plus en plus morcelé ce qui nous rend inefficace. Il est très difficile de se remettre à travailler lorsque nous sommes continuellement dérangé.es.

Enfin cette accélération du temps nous rend frustré.es et impatient.es. Nous ne tolérons plus l’attente et nous exigeons d’être livré en 24 heures alors que c’est extrêmement polluant puisque les livraisons ne sont plus optimisées. Ce « court termisme », cette gestion des crises et des urgences se font au détriment de notre bien-être et de notre environnement. Un enfant de CM2 interrogé dans le film Tout s’accélère de Gilles Vernet le disait très justement : « On se dépêche, on se dépêche alors qu’on ne remarque pas que l’on ne réalise pas des bonnes choses… peut-être à l’extérieur mais pas à l’intérieur. » Alors comment passer du TTU Très Très Urgent au TTT Tout Ton Temps. Si nous ne pouvons pas agir sur le temps, nous pouvons agir sur l’usage que nous faisons de notre temps.

Du TTU au TTT

Prenons une baguette magique et arrêtons le temps. Marquons un temps d’arrêt dans notre vie, posons-nous et prenons du recul. Inspirons profondément et répétons-nous : « J’ai le temps. Je ne suis pas pressé.e. »

Il ne faut pas hésiter à faire des choix, prioriser ou éliminer des tâches. Comme je l’ai dit plus haut, il faut éviter de morceler son temps car changer d’activité demande justement du temps. Il faut s’arrêter puis se remettre en marche. Demandez-vous aussi si vous préférez le téléphone, le portable, le courrier ou l’email pour communiquer afin d’être moins dérangé.e. Vous pouvez aussi réserver des créneaux spécifiques à ces tâches. Par exemple, je consacre 30 minutes par jour pour consulter, trier et répondre à mes mails. vous pouvez envisager la même chose pour les réseaux sociaux. N’hésitez pas aussi à faire des pauses dans votre journée.

Apprenez à vous ennuyer car l’ennui développe la créativité. Le rythme de la pensée n’est pas le rythme des médias ou de la société. Quand vous rentrez chez vous après le travail, prenez une pause de 10 minutes sur le canapé et ne faites rien, absolument rien.

Restez à l’écoute de votre temps personnel en prenant conscience des pièges du temps binaire : ne pas avoir de temps et être pressé.e puis s’ennuyer au sens où il génère de l’angoisse. Respectez le temps consacré à votre famille, à votre travail et à vos loisirs. Changez de rythme et sachez écouter vos différents rythmes.

Se réapproprier son temps et son rythme

Nous avons tous une relation au temps différente. De plus, notre rythme diffère au cours de la journée, de la semaine et de la vie. Certaines fois nous aurons l’impression que le temps accélère et que parfois tout ne va pas assez vite. Cette alternance  des rythmes n’est pas mauvaise en soi. Mais à tout moment nous pouvons appuyer sur le bouton stop et revenir à soi, que ce soit pendant une minute ou une journée. Cela nous permet de ralentir et de souffler afin de prendre le temps de différencier ce qui est important de ce qui est urgent.

Le temps est une richesse, ne le gaspillons pas.

Avez-vous ce sentiment que tout va trop vite?

Cet article a été écrit dans le cadre de l’éco-défi « Gérer son temps de manière durable » organisée par Natasha, créatrice et rédactrice du blog Echos Verts.

Retrouvez tous mes articles en lien avec cet éco-défi :

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.