Archives par étiquette : Végétaux

Les petits fruits au jardin

Il y a un peu moins d’un mois, je vous proposais un article sur la plantation d’une haie libre au jardin.  Aujourd’hui, j’ai envie de compléter cet article en vous parlant des petits fruits au jardin. C’est l’époque idéale pour les planter même si celle-ci peut se faire en toute saison. Cependant l’automne permet une meilleure installation afin d’avoir des fruits un peu plus rapidement. Quand je parle de petits fruits, je pense fraises, framboises, cassis, groseilles, mûres, myrtilles… et pour certains, ils sont très facile à installer sur un balcon.

La fraise est un de mes fruits préférés de début de saison. Elle annonce l’été. Sa culture n’est pas très compliquée et adaptée à la plupart des climats. Le fraisier aime les sols neutres à acides mais un peu moins le calcaire. Il est gourmand donc il faudra lui apporter une bonne dose de compost ou d’engrais organique à la plantation et ne pas hésiter à en incorporer au printemps de chaque année. Il est aussi gourmand en eau (surtout en été) donc un paillage de vos plantations s’impose mais attention il n’aime pas avoir les pieds dans l’eau. Enfin, pour l’exposition, il aime la mi-ombre ou un soleil léger.

Le fraisier forme de nombreux stolons ce qui permet sa multiplication mais il ne faut garder que le nombre de plants qui nous intéresse pour ne pas épuiser le pied. Il est aussi conseiller de renouveler et de déplacer sa fraiseraie tous les 3 ans pour éviter la baisse de production et les maladies.

Les principaux ennemis des fraisiers sont les limaces et les oiseaux qui adorent se régaler des fraises quand le temps est humide pour les premières et en début de saison pour les seconds. Des protections physiques permettent de limiter les dégâts.

Il existe de nombreuses variétés qui produisent dès la mi-mai jusqu’à octobre. On peut citer les plus connues : Mara des bois, Gariguette, Annabelle, Ciflorette… Il existe aussi une variété de fraises blanches Ananas au goût d’ananas! Enfin, vous pouvez opter pour les fraises des bois très faciles d’entretien et qui se multiplient très facilement.

Remontant et non remontant, kézako?

Il existe, en particulier pour les fraisiers, des plants remontants et des plants non remontants. Un plant remontant est un plant qui donnera deux fois (fruits, fleurs) dans l’année au printemps et début d’été puis en fin d’été. La récolte est étalée dans le temps et moins productive. Un plant non remontant ne donne qu’une fois dans l’année et la récolte est plus abondante mais courte.

J’adore cueillir les framboises directement sur la tige puis les manger directement dans le jardin. Le framboisier y a donc toutes sa place. Il forme une touffe de tiges épineuses. Sa culture est très facile et accessible à tou·te·s. S’il peut devenir envahissant, il est cependant très facile à contenir en quelques coups de sécateur. Il aime les sols riches, drainés et peu calcaire. Un bon compost à la plantation et à l’entretien ainsi qu’un bon paillage suffit.

Il existe pour les framboisiers comme pour les fraisiers des variétés remontantes et non remontantes. Cependant la taille est un peu différente. Pour les variétés non remontantes, il faut rabattre au niveau du sol les tiges ayant fructifié dans l’année. Pour les variétés remontantes, les tiges ayant fructifié à l’automne sont rabattues de moitié en hiver ou au début du printemps. La partie inférieure donnera des fruits au printemps suivant. De nombreuses variétés sont disponibles aussi bien à fruits rouges que à fruits blancs.

J’ai l’habitude de ramasser les mûres en bord de chemin en septembre. Mais des variétés horticoles ont été développées soit en sélectionnant certaines variétés de mûres soit par hybridation entre mûres et framboises. Les mûres aiment les sols riches et redoutent les sols secs. Un bon paillage et un arrosage régulier en été est indispensable. Il est nécessaire de les palisser. Il existe des variétés remontantes, non-remontantes ou sans épines. La taille est la même que celles des framboisiers.

Astuce : vous pouvez planter des pieds de fraises des bois au pied de vos framboisiers et mûres pour gagner de la place.

Les groseilliers et cassissiers sont deux arbustes qui s’accommodent des situations à mi–ombre mais n’aiment pas le soleil direct. La culture ne présente que très peu de difficulté si ce n’est la taille.  Pour cela, il est préférable de se munir d’un bon livre sur la taille ou consulter des sites internet dédiés. Un paillage des pieds est recommandé pour limiter les arrosages en été.

Le choix d’un groseillier ou d’un cassissier dépendra de votre lieu d’habitation et de l’utilisation des fruits (pâtisserie, confitures…). Il est parfois indispensable de planter deux variétés différentes pour assurer une bonne pollinisation des fleurs. Enfin, les groseilliers et cassissiers sont plus adaptés à une culture en pleine terre qu’en pot.

Parmi les variétés les plus connues, on peut citer Junifer pour les groseilliers Andega et Noir de Bourgogne pour les cassissiers. Il existe également le groseillier à maquereau (arbuste épineux) et la caseille, une hybridation entre le cassissier et le groseillier à maquereau.

Les myrtilles sont des petits arbustes de sol acide. En sol calcaire, il sera obligatoire de les planter dans une fosse remplie de terre de bruyère. Elles n’aiment pas le soleil direct et une exposition à mi-ombre leur convient très bien. Outre un sol acide, la myrtille aime les sols drainés et déteste l’humidité stagnante.  En été, un paillage et un arrosage régulier sera nécessaire. Il faudra planter plusieurs pieds (au minimum 3) pour assurer une bonne fructification. Le myrtillier ne se taille pas sauf pour enlever les branches gênantes. Les variétés les plus connues sont Bluetta, Bluecrop, Jersey ou Darrow.

Avez-vous des petits fruits sur votre ou dans votre jardin? Quels sont vos préférés?

 

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!