Archives par étiquette : Végétarien

{#MBRE2018} Je diminue ma consommation de viande et de poissons

Réduire son impact sur l’environnement passe aussi par modifier ses habitudes alimentaires. Si je vous encourage à privilégier les produits locaux, il est aussi important  de réduire sa consommation de viande et de poissons.

30% des émissions de gaz à effet de serre en France  est dû à l’alimentation. En divisant par deux sa consommation de viande, en passant de 100g à 50g par jour, les émissions de gaz à effet de serre diminue de 1,5 fois. Et quand vous arrêtez de manger de la viande, vous émettez deux fois moins de gaz à effet de serre. Vous pouvez aussi vous tourner vers des modes d’élevage plus respectueux de l’environnement comme l’agriculture biologique. Enfin vous pouvez privilégier la volaille, beaucoup moins émetteur de gaz à effet de serre que la viande bovine.

Les océans se vident et la surpêche est responsable. La pêche est devenue industrielle et il est difficile d’évaluer avec fiabilité l’état des « stocks ». La pêche entraîne aussi de nombreux problèmes souvent passées sous silence comme les prises accessoires. Il existe de nombreux guides pour choisir des poissons de la pêche durable. Un des plus récents a été édité par le WWF et liste les poissons à privilégier en fonction du lieu de pêche.

La viande et le poisson sont des sources de protéines et si vous diminuez ou arrêtez leur consommation, il vous faudra trouver une nouvelle source. Mais pas de panique, les légumineuses et les dérivés du soja sont des sources importantes de protéines végétales équivalentes à celles de la viande. Le poisson est aussi une source d’omega-3 bons pour la santé. Cependant il est déconseillé de manger certaines espèces car elles concentrent dans leur chair des polluants organiques. L’huile de colza ou l’huile de noix (de préférence pressée à froid et biologique) est une très bonne alternative.

Changer ses habitudes alimentaires n’est pas toujours simple mais il est bon pour l’environnement de végétaliser son alimentation. Aujourd’hui il existe de nombreux livres et blog de cuisine végétarienne et végane. Le site 1,2,3 veggie de l’association végétarienne de France propose de nombreuses recettes et des  pas-à-pas pour apprendre à équilibrer votre assiette ou à remplacer certains aliments (viande, poissons) ou ingrédients (beurre). Pour compléter, vous pouvez lire les fiches info de l’AVF sur les nutriments (fer, calcium…)

Dans un deuxième temps, vous pouvez aussi diminuer votre consommation de laitages car le lait est principalement issu de l’élevage bovin. Vous pouvez privilégier les élevages respectueux de l’environnement, les laits et fromages issus des ovins et des caprins, moins émetteur de gaz à effet de serre. Il existe aussi des laits et fromages végétaux.

Quelques astuces pour végétaliser son alimentation

  • Faire une liste des recettes que vous cuisinez et qui sont végétariennes.
  • Transformer vos plats préférés en plats végétariens. Parmi les classiques, vous pouvez végétaliser le chili con carne qui devient le chili sin carne, le bœuf bourguignon, la raclette, la blanquette de veau. De nombreuses recettes sont disponibles sur le site France végétalienne.
  • Faire un tour au rayon bio et diététique de votre supermarché ou pousser la porte d’un magasin bio.
  • Essayer les produits que vous ne connaissez pas. Tester les céréales comme le petit épeautre, le millet, le quinoa ou des légumineuses comme les azukis ou les lentilles corail. Tenter les simili-carnés, pourquoi pas?
  • Lancez-vous un défi du type : 1 repas végétarien par semaine ou 1 jour végétarien par semaine puis passer à 2 puis à 3…
  • Explorer les cuisines du monde comme la cuisine indienne ou du Moyen-Orient.
  • Acheter des livres de cuisine spécialisée en cuisine végétale.

Petit lexique pour les débutants :

  • Une personne est flexitarienne quand elle consomme occasionnellement de la viande ou du poisson
  • Une personne est végétarienne quand elle exclut la viande, le poisson, les crustacés et les aliments ayant entraîné la mort d’un animal comme la gélatine ou la présure.
  • Une personne est végétalienne quand son alimentation ne contient aucun aliment issu des animaux : viande, poisson, crustacés, laitages, œufs, miel…
  • Une personne est végane quand elle ne consomme aucun produit issu de l’exploitation des animaux pour son alimentation et dans sa vie de tous les jours (cuir, laine, produits testés sur les animaux ou contenant des matières animales…)

Prêt·e à manger moins de viande et de poissons ou à tenter un défi véggie?

Sources : Reseau Action climat, viande.info, AVF

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!