Archives par étiquette : Potager

Chuchotements d’ici et d’ailleurs #17

De retour avec mes chuchotements d’ici et d’ailleurs interrompus pendant l’été. Ce mois de septembre a été très riche en découvertes et en expériences. Beaucoup de travaux ont été entrepris dans le jardin et dans la maison mais nous avons aussi eu le temps de nous reposer, de nous amuser et de faire de belles ballades. Je vous laisse découvrir un résumé de nos aventures du mois.

MAISON

  • Le premier week-end de septembre a été consacré à l’Isolation des combles de la maison avec de la ouate de cellulose. La ouate de cellulose est constituée de journaux recyclés et réduite en très petits morceaux que nous avons insufflé dans les combles. Le but est de limiter la déperdition de chaleur par la toiture (entre 20 et 25 % de pertes de chaleur pour une maison construite avant 1974). Depuis ces travaux, nous avons remarqué que la température est plus stable dans la maison quand la température extérieure chute. Nous espérons ainsi faire des économies de chauffage pendant l’hiver et avoir moins chaud pendant les canicules d’été.

JARDIN

  • En septembre les travaux au jardin ne s’arrêtent pas. J’ai ramassé les derniers légumes d’été et commencer à semer des engrais verts pour ne pas laisser le terrain à nu durant cette période. J’ai acheté du seigle et de la vesce d’hiver qui sont particulièrement adaptés à cette saison.
  • Nous avons enfin fini d’enlever les bordures en béton du jardin dont je n’étais absolument pas fan. Le béton au jardin ce n’est vraiment pas top.
  • J’ai commencé mes plantations d’automne. J’ai acheté des mûriers (variété Reuben) et débuté la plantation d’une haie libre. J’ai opté pour un seringat blanc à fleurs simples, un laurier du Portugal, un abelia grandiflora, un photinia, un escallonia blanc et un millepertuis. D’autres plantes devrait venir compléter la haie courant octobre et novembre.

MÉDITATION ET YOGA

  • Entre mi-août et mi-septembre, j’ai tenté le défi 30 jours de yoga de la chaîne YogaCoaching. Alors j’ai presque été régulière mais vu mes week-ends chargés de septembre, j’ai repoussé quelques séances et j’ai quelques fois dû en faire deux le même jour. Toutes les vidéos me convenaient dans l’ensemble même si certaines postures ne me sont pas accessibles mais Ariane donne des conseils pour les remplacer très facilement. Ce défi était une préparation à la reprise des cours de yoga. J’étais impatiente de recommencer et de retrouver ma prof de yoga. L’ambiance du premier cours m’a fait penser à la rentrée des classes : on observe les petits nouveaux et on explique les règles mais cette parenthèse yoga d’1h30 dans ma semaine est devenue indispensable. Cette année je me fixe 3 séances de yoga par semaine (2 à la maison et 1 en groupe) sans pour l’instant être arrivée à mettre cette routine en place.
  • Je continue toujours la méditation et je me suis fixée un objectif de 100 jours de méditation. J’en suis au jour 18. Il me reste de la route à faire. En parallèle, J’ai beaucoup apprécié aussi le documentaire Les étonnantes vertus de la méditation. Il aborde notamment la méthode MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction ou Réduction du stress basée sur la pleine conscience) mais aussi les études scientifiques sur l’efficacité de la méditation sur notre santé en général.

BALLADE ET DÉCOUVERTES

  • Lors des journées du patrimoine, j’ai fait une ballade à vélo avec l’association Velocité  sur le thème de l’eau courante à Poitiers. C’était une chouette sortie qui a duré plus longtemps que prévue mais qui m’a permis de découvrir un morceau des arènes romaines de Poitiers.
  • Mi-septembre, c’était l’inauguration de L’Effet Bocal. A cette occasion j’ai préparé 3 kg de houmous qui a été particulièrement apprécié. Avec le jus de cuisson des pois chiches, j’ai réalisé ma première mousse au chocolat végétale. Elle était tout simplement délicieuse.

DOCUMENTAIRE

  • Début septembre, toujours sur Arte, j’ai regardé le documentaire Le vrai coût de la viande pas chère. Il montrait les implications du choix du consommateur sur les animaux, les humains et l’environnement d’acheter de la viande à moindre coût. Les conditions d’élevage et d’abatage n’étaient que très peu abordés mais en voyant les images, on pouvait se rendre compte que les cochons sont élevés sur des caillebotis en béton sans accès à l’extérieur et sont tués à l’âge de 6 mois. Mais ce documentaire montrait aussi les impacts sur la santé humaine. En effet, les cochons sont bourrés d’antibiotiques ce qui conduit au développement de super-bactéries résistantes aux médicaments. A cette occasion, j’ai appris qu’on pouvait être porteurs sains de ces germes même en étant véganes ou végétariens. Il abordait également la problématique de la pollution des eaux aux nitrates dues aux grandes quantités de lisier produites. Enfin, des témoignages édifiants d’ouvriers roumains ou bulgares expliquaient leurs conditions de travail. La viande pas chère a un coût et peu de consommateurs sont informés de l’impact de leur choix de consommation sur l’exploitation des animaux, des humains, de la pollution engendrée par cette industrie et des conséquences sur la santé humaine.

REVUE DE PRESSE

Et vous, qu’avez-vous fait en septembre? N’hésitez pas à partager vos découvertes.

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!