{#MBRE2018} Je privilégie l’alimentation bio

La première fois que j’ai franchi les portes d’un magasin bio, c’était un peu par hasard. Je cherchais des produits spécifiques que je ne trouvais pas dans la grande distribution. Et petit à petit, je me suis intéressée à la bio.

Pour certain·e·s, l’agriculture bio est réservée à une élite écolo-bobo, pour d’autres c’est trop cher. Et il y a les récalcitrants qui vous disent que les pesticides sont autorisés et qu’il n’y a pas de différence avec l’agriculture conventionnelle. Mais l’alimentation bio c’est, à mon avis, plus que cela.Manger bio, c’est consommer moins de pesticides. En effet, les produits chimiques de synthèse sont interdits. Cependant, les cultures biologiques ne sont pas épargnées par les ravageurs donc certains produits sont autorisés en agriculture biologique mais 10 fois moins qu’en agriculture conventionnelle (Source E-phy). De plus les herbicides sont interdits. Le règlement européen précise d’ailleurs que « [L’] utilisation [des produits phytosanitaires] est essentielle pour lutter contre un organisme nuisible ou une maladie particulière pour lesquels on ne dispose ni d’alternatives sur le plan biologique, physique ou de la sélection des végétaux, ni d’autres méthodes de culture ou pratiques de gestion efficaces. » Ces produits ne doivent être utilisés qu’en dernier recours.

Manger bio, c’est respecter  l’environnement. La pollution de l’eau est réduite puisque les engrais minéraux azotés sont interdits, par exemple. Les agriculteurs bio préservent et améliorent la qualité des sols, favorisent la biodiversité… Ils pratiquent la rotation des cultures ou le semis d’engrais verts.

Manger bio, ce n’est pas forcément plus cher. L’agriculture biologique demande plus de main d’œuvre. Il faut aussi payer la certification biologique. Les rendements sont moindres. Le coût de production est donc plus élevé. En revanche, la dépollution de l’eau est payée par le consommateur et non supporté par l’agriculture conventionnelle, grande pollueuse des nappes phréatiques. Les produits non bios sont donc moins chers puisqu’une grande partie des coûts est  payé par nos impôts. Il est possible de réduire la facture. Le plus efficace est d’éviter les produits déjà préparés et les utiliser comme produits de dépannage. Il faut apprendre à cuisiner des produits bruts.

Manger bio, ce n’est pas réservé à une élite bobo-écolo. Les produits bios se démocratisent. Les supermarchés ont une gamme de produits bios. C’est vrai, pas toujours local et pas toujours équitable vis-à-vis du producteur. Vous pouvez également vous inscrire dans une AMAP, à la ruche qui dit oui ou faire tout ou partie de vos courses en enseignes spécialisées. Enfin de nombreux producteurs n’ont pas de certification biologique et pourtant ils cultivent de façon respectueuse. N’hésitez à questionner leurs modes de production.

Les différents labels bios et leurs spécificités :

  1. Le logo bio européen et le logo AB : Interdiction des pesticides, des engrais de synthèse et des OGM. Produits phytosanitaires d’origine naturelle autorisées. 5% de produits non bio autorisés dans les produits transformés. Mixité des cultures bio et non bio possible pour des variétés facilement discernables.
  2. Le logo Bio cohérence : Il est plus restrictif que le label européen. Les fermes doivent être 100% bio, Les OGM sont interdits même dans les produits transformés. La mixité bio/non bio est interdite.
  3. Le logo Demeter : Cette certification est basée sur l’agriculture biodynamique. Elle reprend les grands principes de l’agriculture bio (pas de produits chimiques de synthèse) mais avec les spécificités de l’agriculture biodynamique.
  4. Le logo Nature et Progrès : Nature et Progrès est une association qui délivre la mention Nature et Progrès. Indépendante de la certification biologique européenne, elle promeut une agriculture respectueuse de l’environnement dans les modes de productions et de transformation. On peut noter l’interdiction de l’huile de palme, du nitrite de sodium (E250), la gélatine…

Connaissez-vous les produits bios?

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.