{#MBRE2018} Je m’habille écologique et éthique

Les  soldes d’hiver ont ou vont débutées dans quelques jours en France. Même si elles n’ont plus le même attrait qu’il y a quelques années à cause des vêtements à petits prix et des démarques tout au long de l’année, cela reste un rendez-vous pour un grand nombre d’entre nous. Cependant la consommation excessive des vêtements a des conséquences dramatiques sur l’environnement et la santé humaine.

L’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013 a mis en lumière les conditions de travail des femmes, des hommes et des enfants dans les usines textiles en Asie. Afin de réduire les coûts, les marques de textile occidentales ont délocalisé leur production en Chine ou en Bangladesh où les salaires sont faibles (souvent inférieur au minimum vital) et les droits sociaux quasiment inexistants. C’est à ce prix que nous pouvons nous acheter des tee-shirts à 3 euros. Cependant même en Europe, les conditions de travail dans les usines textile ainsi que dans certains magasins de vêtements sont aussi déplorables.

Si les conditions de travail  sont plus que discutables, l’industrie textile est aussi une industrie polluante. Par exemple, la culture du coton est une grande consommatrice de pesticides et d’eau. Ainsi il n’est pas rare de retrouver de produits toxiques sur les vêtements. Les modes de fabrication ont un énorme impact environnemental dans les pays d’origine des vêtements asphyxiants certains cours d’eau ou rendant les terres mortes. Les fibres synthétiques ne sont pas meilleures pour la santé puisque que les vêtements libèrent à chaque lavage des microplastiques finissant dans les océans.

Alors pour avoir une garde-robe plus éthique, il existe de nombreuses solutions que vous pouvez mettre en place :

  • Faire un tri dans votre garde-robe. Demandez-vous quels sont les vêtements que vous portez vraiment.
  • Acheter moins de vêtements et de meilleure qualité même s’ils coûtent plus chers.
  • Opter pour des vêtements en fibres naturelles : coton bio, lin, chanvre, ortie…
  • Acheter de seconde main.
  • Éviter les grandes enseignes de la mode même s’ils ont une gamme de vêtements éthiques.

La mode éthique et la slow fashion se développent de plus en plus aussi bien sur Internet que dans des boutiques physiques. Sloweare a mis en place un annuaire regroupant un grand nombre marques. Vous pouvez aussi dans un moteur de recherche trouver de nombreuses adresses en tapant « annuaire mode éthique ». Enfin, vous pouvez relire mon article sur mes premiers vers une garde-robe éthique. Demain on parle de cosmétiques.

Achetez-vous des vêtements éthiques? Connaissez-vous la slow fashion?

Sources : Collectif Ethique sur l’étiquette, Quand les vêtements « made in Europe » sont aussi synonymes de salaires de misère, Dans les magasins Primark, des salariés pressurés, surveillés, terrorisés, Nos vêtements, source de pollution marine par les microplastiques

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

3 réflexions sur « {#MBRE2018} Je m’habille écologique et éthique »

  1. Ping : {#MBRE2018} Adopter des bonnes résolutions écologiques 2018 | La marmotte chuchote

  2. latablevegederese

    je t’avais déjà dit que j’étais une anorexique des fringues?? bahvoilà !! tu es au courant 😀
    non mais sans rire, j’ai un peu regardé et sincèrement, vu mon âge c’est super la galère………
    je ne toruve pus rien pour m’habiller et j’ai la chance d’avoir des copines généreuses qui me refilent leurs fringues …. ouf! ça repousse toujours un peu jusqu’au jour où ….. 😀 😀

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Pas facile de trouver des vêtements qui nous plaisent. Acheter de seconde main ou se faire donner des vêtements est une très bonne idée.

      Répondre

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.