{#MBRE2018} Je me mets au compostage

Hier, je vous apprenais à cuisiner les fanes et les épluchures. Mais il n’est pas toujours possible de réutiliser toutes nos épluchures et encore une fois les mettre à la poubelle n’est pas une bonne idée. Dans ce cas, la solution est de composter. Le compostage est de plus en plus présent en ville et est facile à mettre en œuvre à la campagne.Le compostage a deux intérêts : faire diminuer sa poubelle de 30% et fabriquer un engrais de bonne qualité pour vos plantations et le tout gratuitement. Il faudra juste au départ acheter un composteur. Dans certaines villes il existe des subventions à l’achat, renseignez-vous en mairie.

Si vous possédez un jardin, l’idéal est d’acheter ou de construire son composteur. Il faut le placer dans un coin du jardin facilement accessible pour l’utiliser régulièrement. Pour que votre composteur fonctionne de façon optimale il faut équilibrer les déchets verts et les déchets bruns, aérer régulièrement et vérifier l’humidité. Je vous conseille de lire mon article sur le compostage pour plus d’informations. Tout le travail de transformation des déchets en engrais est effectué par les vers de terre. En général le compostage ne demande pas trop de travail mais plutôt une surveillance régulière.

Pour les appartements, ils existent d’autres alternatives. Le lombricomposteur a un fonctionnement proche d’un composteur puisqu’il utilise aussi des vers pour composter vos déchets. Cependant je trouve que la mise en œuvre est un peu plus compliquée car il faut surveiller la température, l’humidité. Il existe de nombreux guides sur internet qui vous aideront à vous lancer.

Si vous ne voulez pas accueillir des vers chez vous, recherchez dans votre quartier une solution de compostage collectif : dans votre immeuble, dans un jardin partagé, dans un compostage collectif de quartier mise en place par votre mairie…

Enfin, une dernière solution possible est le bokashi. C’est une solution de compostage sans vers. Ce système utilise des micro-organismes (à acheter) et les déchets sont transformés pas fermentation. Il est le plus souvent anaérobie donc les odeurs sont limitées. Enfin contrairement au compostage, vous pouvez mettre des déchets carnés et des produits laitiers dans votre bokashi.

Pratiquez-vous le compostage?

 

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

3 réflexions au sujet de « {#MBRE2018} Je me mets au compostage »

  1. Ping : Je me mets au compostage – Milliflora – le meilleur des Blogs de Jardin

  2. latablevegederese

    niveau humidité là, il est à point je pense !! 😀 😀
    je lirais ton autre article lorsque je serais chez moi !!
    j’ai juste commencé l’année dernière donc jeune composteuse on peut dire !! 😉

    Répondre

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.