{#MBRE2018} J’arrête la nourriture industrielle, je prends le temps de cuisiner

Pour nous, arrêter la nourriture industrielle n’a pas été un choix mais une obligation. Si personnellement je trouve que les plats préparés sont insipides, ils sont aussi bourrés de (mauvais) sucres, de (mauvais) gras, de sel, d’additifs et d’ingrédients au nom incompréhensibles… Et une fois réchauffée mon assiette ne ressemble jamais à la photo de l’emballage. En clair, je n’ai pas envie d’en manger.

Je n’aime pas trop cuisiner mais comme je préfère les plats que je prépare à ceux vendus dans la grande distribution, je prends du temps pour préparer à manger presque chaque jour. Mais j’ai aussi de l’aide. A la maison, je ne suis pas la seule à cuisiner. Mr Marmotte fait sa part ce qui me permet de ne pas être en permanence derrière les fourneaux.

Ensemble, nous privilégions les plats simples, rapides à préparer. Nous cuisinons de grandes quantités pour plusieurs repas que nous faisons réchauffer. Nous les planifions aussi pour gagner du temps. Nous utilisons également un certain nombre de robots ménagers pour nous simplifier la tâche. Et surtout nous prenons le temps de cuisiner.

Comme beaucoup nous avons des emplois du temps chargés mais nous préférons consacrer une heure chaque soir à la préparation du dîner au lieu de la consacrer à un écran. Et le week-end, nous en profitons pour préparer des plats pour le début de la semaine. Il arrive parfois que faute de temps nous achetons un plat tout prêt mais c’est moins d’une fois par mois. La raison est simple, c’est le prix. Les plats préparés coûtent chers et en bio, c’est encore plus cher. Mais il existe des alternatives.

Les techniques Meal prep et Batch cooking sont des techniques de cuisine qui permettent de vous simplifier la vie. Elles consistent à cuisiner ces repas de la semaine lors d’une seule séance de cuisine par semaine (le week-end en général). Si vous avez le courage de consacrer une après-midi à cuisiner, vous pouvez lire les articles suivants pour en savoir plus :

En cuisinant au maximum les produits bruts et en privilégiant une cuisine simple, j’ai redécouvert le vrai goût des aliments. Je ne pourrais pas revenir en arrière. Cependant je comprends que parmi vous certains et certaines n’aiment pas cuisiner. De plus les femmes cumulent les doubles journées de travail ou rentrent tard et il est souvent difficile de cuisiner le soir. Donc faites ce que vous pouvez dans la mesure de vos moyens mais lisez les étiquettes et évitez au maximum les produits ultra-transformés.

Prenez-vous le temps de cuisiner?

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

4 réflexions au sujet de « {#MBRE2018} J’arrête la nourriture industrielle, je prends le temps de cuisiner »

  1. latablevegederese

    houlààà oui ! je ne fais que ça !!!
    j’ai créé un blog sur fb et mon blog !
    j’ai toujours fonctionné comem ça, même en travaillant, quand les enfants étaient peits ou bien plus grands …… j’adore ça !!

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Je crois que c’est très important de ré-apprendre à cuisiner même si ce n’est pas de la grande du chef. Si c’est bon, c’est suffisant.

      Répondre
  2. Ping : Changer d'alimentation | Pearltrees

  3. Ping : Changer d'alimentation | Pearltrees

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.