J’économise l’électricité! 3.2/ La lumière

Dans l’article précédent, je vous ai présenté les différentes lampes présentes sur leur marché, lesquelles sont les plus efficaces et comment décrypter les étiquettes énergie. Aujourd’hui, je voudrais aborder leur utilisation dans son logement.

Quelle lampe pour quelle pièce?

Une lumière froide est adaptée aux espaces de travail comme un bureau, la cuisine, la salle de bains.spot_cuisine

Une lumière chaude est préférable dans le salon, le séjour, les chambres.

Réservez les lampes à halogène pour les éclairages ponctuels : les toilettes, les escaliers. Elles doivent être allumées le moins longtemps possible et ne doivent pas être utilisées comme lampe d’ambiance. Optez pour des lampes à LED.

Préférez les LED à l’extérieur aux lampes fluocompactes qui supportent moins bien le froid. Éclairez le sol et non le ciel. Je préfère un éclairage blanc froid personnellement.

Évitez les lampes fluocompactes dans les escaliers si leur temps d’allumage est long. Une lampe halogène ou des LED peuvent être utilisées.

Une lampe halogène de 40 W / 800 lm produira autant de lumière qu’une lampe LED de 10 W / 800 lm mais consommera 4 fois moins d’électricité. Quand vous choisissez une lampe, pensez à regarder le flux lumineux!lampe_chambre

Halogène, Fluocompacte, LED? Comment faire le bon choix?

Mon choix se porte sur les lampes à économies d’énergie : les lampes fluocompactes et les LED. J’essaie de limiter l’utilisation des lampes halogènes. Chez moi, les toilettes, le garage, la hotte de cuisine sont équipés de telles lampes. La cuisine et la salle de bain sont équipées uniquement de lampes LED. Mon seul regret, avoir choisi des lampes LED de couleur blanc chaud pour mon plan de travail de cuisine. Il y a 4 ans, c’étaient les seules lampes disponibles en magasins de bricolage. Pour la salle de bain, je me suis tournée vers internet. L’offre en magasin est aussi plus conséquente maintenant. Pour l’extérieur, nous avons opté pour des luminaires à LED. Pour le reste de la maison, c’est fluocompactes à tous les étages. Elles ont toutes plus de 5 ans et seront progressivement remplacées par des LED.

N’achetez pas de lampes premier prix, vous serez déçu. Les lampes fluocompactes et LED contiennent de l’électronique et ceci à un coût. Je pense qu’il vaut mieux acheter des lampes de qualité de fabricants connus car elles dureront plus longtemps. Pour choisir votre lampe, pensez à :

  • l’usage que vous voulez en faire : éclairage de cuisine ou de salon orientera votre choix sur une lampe « blanc chaud » ou « blanc froid ».
  • La puissance lumineuse que vous voulez : est-ce un éclairage d’appoint ou un éclairage d’une pièce?
  • La puissance électrique : évitez les halogènes. Votre porte-monnaie vous dira merci.
  • Attention aux types de pièces : il existe des lampes réservées aux pièces humides (salle de bains par exemple). Il faut pour cela regarder la norme IP. Renseignez-vous.
  • Prenez votre temps pour choisir. Vous ne changerez pas de lampes de sitôt.
  • Prenez votre ancienne lampe avec vous pour connaître le type de culot par exemple puis laissez votre ancienne ampoule dans le bac de recyclage du magasin. Apparemment, seulement 1 lampe fluocompacte sur 2 est collectée. Les autres doivent partir à la poubelle, ce qu’il faut éviter car elles contiennent du mercure.
  • Respectez toujours  les recommandations du constructeur du luminaire.

Acheter une lampe peut paraître plus compliqué aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Cependant, l’offre n’est pas du tout la même. A l’heure actuelle, vous pouvez choisir la lampe (à incandescence ou à économie d’énergie) qui correspond au type de lumière (blanc chaud ou blanc froid) qui sera le plus adapté à l’endroit où se situe l’éclairage (éclairage direct, indirect …).led_cuisine

Et la lumière fut… ou pas?

Avant de penser à allumer une lampe, avez-vous réfléchi s’il était nécessaire de le faire? Afin d’économiser encore plus d’électricité et au lieu d’opter pour un éclairage tout LED (investissement financier important), pensez- à :

  • Profitez de la lumière naturelle : placez votre bureau ou votre fauteuil près d’une fenêtre. Ouvrez vos volets, vos rideaux dès que le jour est levé.
  • Optez pour des couleurs claires sur les murs, les plafonds, les meubles. Réservez les touches de couleurs pour une crédence de cuisine. Mettez de la couleur sur un seul mur de votre pièce par exemple.
  • Évitez les abat-jour sombres et nettoyez vos ampoules régulièrement.
  • Pensez à l’éclairage de second jour.
  • Éteignez quand vous sortez d’une pièce.

La dernière vidéo du site de e-learning de l’AFE est un jeu de simulation de l’éclairage. Vous pouvez vous familiariser avec les différentes lampes et leur utilisation dans chaque pièce de la maison. Vous avez également accès à quelques conseils. Si vous êtes perdu(e), ce site peut vous apporter des solutions. De plus, il chiffre vos dépenses électriques.

Pour finir

Selon l’Ademe, l’éclairage représente 12% de la consommation électrique d’un logement. Le choix de son type d’éclairage n’est donc pas à négliger mais il est parfois compliqué de s’y retrouver dans son magasin. La réglementation évolue. Les lampes à halogène pourraient être interdites dès 2016. En 2020, les lampes à LED devraient représenter 70% des parts de marché. Le recyclage des LED n’en est qu’à son balbutiement. Les industriels nous promettent de nombreuses nouveautés, notamment l’arrivée d’une nouvelle génération de LED, les OLED (des LED fabriquées à partir de molécules organiques). L’avenir des LED s’annonce donc lumineux!

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

5 réflexions au sujet de « J’économise l’électricité! 3.2/ La lumière »

    1. la marmotte chuchote Auteur de l’article

      Heureuse de te faire découvrir de petites astuces sur l’éclairage. Avec toutes les nouvelles lampes qui existent sur le marché, çà peut devenir vite compliqué de choisir le bon éclairage.

      Répondre
  1. Ping : La société résiliente de Rob Hopkins | La marmotte chuchote

  2. Ping : Où en est mon empreinte écologique? | La marmotte chuchote

  3. Ping : Se chauffer grâce un poêle à granulés de bois | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.