[Idées cadeaux] 15 romans écologiques à offrir à Noël

Après 15 livres pratiques à glisser sous le sapin, je vous propose la deuxième partie de mes idées cadeaux pour les fêtes : 15 romans écologiques à offrir à Noël. Ces ouvrages sont issus d’une sélection que je vous propose au fil des saisons dans mes articles Ma Petite Bibliothèque.

  • Dans la lumière de Barbara Kingsolver

Résumé : Dans la lumière raconte l’histoire de Dellarobia Turnbow, jeune mère de famille, découvrant que des papillons monarques ont élu domicile dans une des vallées des Appalaches. D’habitude, ces papillons passent l’hiver au Mexique alors que viennent-ils faire dans ce coin des États-Unis? Si certains y voient un signe religieux, les scientifiques, quant à eux, pointent du doigt le réchauffement climatique.

Barbara Kingsolver décrit avec précision ce sud rural, la pauvreté des paysans, le décalage entre le discours écologique et les difficultés pour boucler les fins de mois. Fable écologique, critique de la société de consommation, crise économique, émancipation : tous ces sujets sont traités avec précision et fait du roman Dans la lumière une œuvre authentique et crédible sur les choix que nous avons à prendre à l’heure des multiples crises que nous vivons.

De la même autrice, vous pouvez aussi découvrir ses autres romans : Un été prodigue et Un jardin dans les Appalaches.

  • A l’orée du verger de Tracy Chevalier

Résumé : La famille Goodenough s’installe dans l’Ohio sur les terres marécageuses du Black Swamp. James, le père, rêve d’y faire pousser les pommes de ces ancêtres, des Pitmaston Pineapple au goût d’ananas. Quant à Sadie la mère, elle veut surtout les transformer en cidre ou en eau-de-vie. Il sera tour à tour garçon de ferme, orpailleur puis retrouvera sa passion des arbres (la même que son père) en découvrant les séquoias et les pins californiens.

Tracy Chevalier rend hommage à ces hommes et à ces femmes qui ont construit la Californie dans des conditions très rudes. Mais en mêlant personnages fictionnels et réels, elle nous fait aussi découvrir une histoire plus méconnue de l’Amérique : l’envoi de graines et de plants de séquoias en Angleterre et l’introduction de variétés de pommes en Amérique.

  • Le chant de la Tamassee de Ron Rash

Résumé : La Tamassee est une rivière de la Caroline du Sud, protégée par le Wild and Scenic Rivers Act, lui conférant le titre de rivière sauvage. C’est un paradis pour les kayakistes en eaux vives et les amoureux de la nature. Lors d’un pique-nique avec ses parents sur la rive, Ruth Kowalsky, 12 ans, se noie et son corps reste prisonnier, coincé sous un rocher à proximité d’une chute d’eau. Les plongeurs n’arrivent pas à récupérer son corps. Son père décide donc d’engager un entrepreneur et d’installer un barrage amovible détournant le cours de la rivière. Mais les écologistes locaux s’y opposent. Maggie, originaire de la région et photographe dans un journal de Columbia est le témoin de l’opposition entre les défenseurs et les opposants au barrage sur fond d’intérêts politiques et financiers.

A partir de ce fait-divers, la noyade d’une adolescente, Ron Rash met en lumière le dilemme suivant : faut-il rendre à ses parents effondrés le corps de leur enfant disparu même si cela va à l’encontre du caractère protégé de la Tamassee?

  • La maîtresse des épices de Chitra Banerjee Divakaruni

Résumé : Tilo est maîtresse des épices. Elle a reçu son enseignement de la « Première Mère » sur une île au large de l’Inde, son pays natal. Sa formation finie, elle arrive dans une épicerie de Oakland en Californie où elle vient en aide aux habitants de ce quartier en majorité peuplé d’immigrants indiens.

Chitra Banerjee Divakaruni est une conteuse exceptionnelle. Au fil de son récit, elle nous emmène à la découverte des épices et des principes de la médecine traditionnelle indienne, l’ayurveda. Nous plongeons au cœur de l’Inde, de ces mythes et de ces traditions. Empreint de magie, ce roman est une vrai découverte au fil des chapitres dédiés à une épice.

  • Le restaurant de l’amour retrouvé de Ogawa Ito

Résumé : Rinco est une jeune femme japonaise passionnée de cuisine. Elle a quitté sa famille il y a dix ans pour aller se former en ville en travaillant dans différents restaurants. Mais quand son petit ami la quitte en emportant toutes ses affaires, elle est obligée de retourner vivre chez sa mère. Ayant perdu sa voix suite à son chagrin d’amour, elle essaie de se reconstruire à côté de cette mère fantasque et de son cochon apprivoisé.

Le restaurant de l’amour retrouvé fait la part belle à la vie simple, à la lenteur, au partage. L’écriture est agréable. On voyage au cœur de la cuisine japonaise mais c’est aussi une ode à la nature, aux agriculteurs qui prennent le temps de cultiver leurs légumes. Sans tout dévoilé, la fin est un peu cruelle mais ce livre reste un plaidoyer pour l’amour et l’amitié, un peu hors du temps.

  • Chaman de Maxence Fermine

Résumé : A la mort de sa mère, Richard Adam, un charpentier travaillant sur la construction de tours dans le nord-est de États-Unis décide de retourner dans la réserve indienne où sa mère est née et ainsi respecter ses dernières volontés. Il va découvrir une communauté et des traditions qu’il ignorait dans la réserve Sioux de Pine Ridge au Nebraska et renouer avec ces ancêtres.

Chaman est un roman trop court. L’écriture de Maxine Fermine est plaisante et ses personnages attachants. La nature est très présente et sa description nous plonge dans ces contrées isolées, comme dans un film. Pour autant, il n’oublie pas les difficultés que rencontrent les Indiens aux États-Unis (racisme, chômage, drogues, alcool…). Teinté de magie et de spiritualité, l’auteur nous montre qu’il faut renouer avec la terre, les plantes et les animaux car nous avons perdu ce contact dans nos sociétés modernes.

  • Into the wild de Jon Krakauer

Résumé : Christopher McCandless, un jeune américain d’une vingtaine d’années, décide après avoir obtenu son diplôme universitaire de tout plaquer et de partir sur les routes. Son rêve est d’aller en Alaska pour vivre en communion avec la nature.

Dans son enquête approfondie, Jon Krakauer tente de comprendre le cheminement de ce jeune homme en marge de la société. Chris est un garçon travailleur, intelligent mais mal à l’aise en société. Pourquoi Chris McCandless voulait vivre au plus près de la nature. Qu’y cherche-t-il? Un idéal de pureté et de nature. Que voulait-il fuir? La société de consommation, sa famille …

  • Demi-Frère de Kenneth Oppel

Résumé : Lorsque ces parents déménagent en Colombie Britannique pour poursuivre leurs recherches à L’université de Victoria, la vie de Ben est bouleversée. Cet adolescent de 13 ans doit se faire des nouveaux amis et intégrer une nouvelle école. Mais un nouveau membre intègre aussi la famille : Zan, un bébé chimpanzé.

Ce roman jeunesse interroge sur notre relation aux animaux. Jusqu’où peut aller pour une expérience scientifique? Et quel est le devenir de ces animaux lorsqu’ils ne sont plus utiles? Si ce livre est plutôt destiné aux jeunes, il pourra être lu à tout âge si on s’intéresse au devenir des animaux de laboratoire.

  • Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo

Résumé : D’une modeste exploitation familiale, la ferme va devenir une exploitation industrielle de porcs au début des années 80. Découpé en 4 parties, les deux premières se concentrent sur le début de XXème siècle et raconte la vie du père, de la génitrice et de Éléonore, leur vie faite de violence, d’animaux et de leur destin collé à la terre de la ferme. Puis la guerre éclate. Les hommes partent et les femmes les remplacent aux champs. Une fois, la guerre finie. Tout a changé. Les prémices d’une l’exploitation industrielle se dessinent.

Règne animal est l’histoire de la dérive d’une famille de la campagne du Gers qui reflète la dérive des humains qui veulent à tout pris dominer la nature.

  • Printemps silencieux de Rachel Carson

Résumé : Imaginez un matin, en ouvrant votre fenêtre, entendre le silence. Plus de piaillement d’oiseaux au réveil, ils ont disparu. Le bétail se meure et les humains sont frappés par des maux étranges, inexplicables. Voilà comment commence le livre de Rachel Carson, par « une fable pour demain. »

Best seller paru en 1962, il est à l’origine de l’essor des mouvements écologiques et a contribué à l’interdiction du DDT dans de nombreux pays. C’est aussi un avertissement lancé sur les dangers des pesticides pour la faune, la flore et les êtres humains. Cinquante ans après sa parution, ce livre est toujours pertinent aujourd’hui.

  • Toxique de Samantha Schweblin

Résumé : Amanda et sa fille Nina passent leurs vacances dans un village au cœur de l’Argentine. Elle y rencontre Carla et son fils David, atteint d’une mystérieuse maladie. Au fil des pages, les récits d’Amanda, de David et de Carla s’entremêlent et on entrevoit la menace qui plane sur le village. Mais d’où vient ce mal qui frappe ces enfants?

Dans ce très court roman d’une profonde intensité, Samantha Schweblin y relate les maux qui touchent la campagne argentine. Petit à petit, le poison envahit le dialogue entre les trois principaux protagonistes de l’histoire. La tension monte rapidement et le récit tourne rapidement au cauchemar dont on ne sait pas comment s’en extraire.

  • L’île de Sigríður Hagalín Björnsdóttir

Résumé : Un matin, l’Islande se retrouve coupée du monde. Il n’y a plus aucune communication avec l’extérieur, les avions n’atterrissent plus, les bateaux ne reviennent pas… Passé la stupéfaction des premiers jours, il faut se préparer à passer le terrible hiver islandais. Le gouvernement met en place un comité de pilotage pour gérer la situation mais les problèmes surgissent très vite. L’Islande peut-elle devenir un pays autosuffisant et nourrir sa population?

Racontée à la manière journalistique (l’autrice est journaliste à la télévision islandaise), cette histoire est prenante et angoissante. On ne saura jamais ce qui est arrivé et si le monde existe encore. Le propos est ailleurs : les dérives du pouvoir qui flirte avec la dictature, la propagande montrant une Islande fière de ces racines, la haine des étrangers, la suspicion et la peur…

  • Automne de Jan Henrik Nielsen

Résumé : Deux sœurs vivent en autarcie sur une île avec leur père depuis qu’une grande catastrophe écologique s’est abattue sur Terre, il y a six ans. Nanna et sa petite sœur Fride passent leur journée dans un bunker et observent le monde à travers un périscope. Mais les vivres viennent à manquer et leur père tombe malade. Les deux jeunes filles doivent quitter leur île et repartir en ville, dans leur ancien appartement…

Ce livre est un roman de science fiction à destination des jeunes. On s’attache très vite à ces deux petites filles, à leur courage et leur débrouillardise, nous faisant un peu oublié la catastrophe écologique qui les menace.. On rêve d’un monde, plein d’humanisme et d’espoir où l’entraide entre les humains soit plus présente.

  • Dans la forêt de Jean Hegland

Résumé : Nell et Eva sont deux sœurs de dix-sept et dix-huit ans qui vivent dans leur maison familiale au cœur de la forêt. Mais tout a changé : il n’y a plus d’électricité et d’essence, plus de radio, d’internet. Les trains, les voitures et les avions ne circulent plus. Dans leur chalet reculé, la vie de ces deux jeunes adultes continue. Pour l’une, c’est la passion de la danse, pour l’autre l’écriture et la lecture. Cependant après la disparition de leurs parents, elles devront apprendre à grandir et à survivre dans une société qui s’effondre. Mais elles pourront faire confiance à la forêt pour s’en sortir.

Dans la forêt est un roman puissant, magnifiquement écrit et profondément émouvant. Véritable roman écologique, Dans la forêt délivre un message clair, universel, sensible et humain et propose au lecteur une véritable réflexion sur nos modes de vies occidentaux.

  • L’arbre-monde de Richard Powers

Paru en septembre 2018, L’arbre-monde est le dernier livre de Richard Powers. Il a pour thème la nature et les arbres plus particulièrement. Si ce roman est encore sur ma pile à lire, il a toute sa place dans cette sélection d’idées cadeaux et je vous en parlerai dans le prochain article Ma petite bibliothèque.

Résume de l’éditeur : Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres.

Pensez aux librairies indépendantes de votre région pour l’achat de livres neufs. Sur Internet, vous pouvez acheter des ouvrages sans passer par Amazon. Quelques adresses (liste non exhaustive) :

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

3 réflexions sur « [Idées cadeaux] 15 romans écologiques à offrir à Noël »

  1. Ping : [Idées cadeaux] 15 livres pratiques à glisser sous le sapin | La marmotte chuchote

  2. Emilie

    Merci Catherine pour tes suggestions de lecture ! Je suis bien tentée par des récits « post-effondrement » pour mon mari 🙂 je viens de commander chez mes libraires « L’île de Sigríður « .
    Passe de belles fêtes !

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      J’espère que ce livre plaira à ton mari. Ce roman est vraiment réaliste à mon sens et ne tombe pas dans la science-fiction comme d’autres.
      Belles fêtes de fin d’année à vous.

      Répondre

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un message.