En juillet, nous avons joué au minsgame

Suite au défi lancé par Laurine des 2 ALchimistes, Mr Marmotte et moi avons joué au minsgame en ce mois de juillet.

Le minsgame, qu’est-ce que c’est?

C’est un jeu très prisé par les minimalistes et apprenti.e.s minimalistes. Le minsgame ou minimalist game (inventé par les auteurs du blog The Minimalists) permet de désencombrer son logement de façon ludique.

La règle du jeu est simple : le premier jour, tu retires un objet de ta maison ou de ton appartement, le deuxième jour deux objets, le troisième jour trois objets et ainsi de suite … Il n’y a par contre pas de règle pour le choix des objets : livres, CDs, DVDs, vêtements, décorations … tout y passe. Tu peux trier et enlever des objets dans chaque pièce de la maison. Ces objets peuvent être donnés, vendus ou mis à la poubelle. Les deux premières solutions sont meilleures que la dernière. Enfin, ces objets devront avoir quitté ton chez toi avant minuit chaque jour. Voici pour la règle. Au final au bout de 30 jours, tu auras sorti 465 objets.

Notre minsgame au quotidien

J’ai embarqué Mr Marmotte dans l’histoire car après avoir désencombré ma cuisine et ma garde-robe, je n’avais pas très envie de tenter ce challenge seule. Et puis il y a des objets que je ne peux pas trier car tout simplement ils ne m’appartiennent pas.

Comme je le disais plus haut, le minsgame permet de retirer 465 objets de ta maison mais comme nous l’avons fait à deux c’est 2 x 465 objets qui ont théoriquement quitté la maison en juillet. Ce nombre parait énorme mais comme on commence doucement, cela reste assez facile au début. Et de toute façon, je ne crois pas qu’il faut s’arrêter seulement à un nombre.

Jusqu’au vingtième jour, nous n’avons pas connu de gros soucis. Certes les objets se sont entassés dans le salon. Nous avons fait exprès de les mettre dans un endroit bien visible pour être bien sûr qu’ils partent. Vous l’avez compris : nous avons fait une petite entorse à la règle, les objets du jour ne sont pas sortis chaque soir de la maison avant minuit. C’est simple, Emmaüs ou la déchetterie ne sont pas ouverts 24 heures sur 24. Et puis, nous avons pas joué chaque jour au minsgame. Des fois, nous avions de l’avance, des fois du retard par rapport à la date et au nombre d’objets. Ce n’est pas trop grave, je pense que l’esprit du jeu est de désencombrer et sortir les objets dans le mois pour ne pas remettre à plus tard.

Vers le quinzième jour, un tour à la déchetterie et à Emmaüs s’est imposé. Et là, petite moment de panique et de découragement car je n’ai pas eu le sentiment de me désencombrer. L’inconvénient du minsgame, c’est une phase transitoire de bazar surtout si tu t’attaques à des pièces où tu n’as jamais trié (garage, cave). Mais Mr Marmotte m’a montré que les étagères étaient plus vides, que l’on pouvait mieux circuler dans certaines pièces. Si vous vous lancez dans un minsgame, je pense qu’il est important de le faire à plusieurs pour s’entraider et se remotiver.

Après le jour 20, Mr Marmotte et moi avons relâché notre vigilance au niveau du comptage. Est-ce que le jour 25, nous avons bien trié 25 objets chacun et pas 23 ou 27? Nous ne savons pas. Mon angoisse, je trie, je trie mais je n’ai pas l’impression de désencombrer revenait donc je me suis un peu détachée du nombre pour me concentrer sur l’élimination des objets de la maison. Et puis nous avions compté aussi parfois par lots au lieu de dénombrer les objets un à un.

Notre minsgame : le bilan

Je ne saurais pas vous dire si 930 objets sont sortis de la maison au juillet mais le minsgame a permis de désencombrer encore une partie de notre logement. Mais il reste du travail. Je ne sais pas si je retenterai ce jeu plus tard, si je le ferai encore sur 30 jours ou juste pendant 7 ou 15 jours.

Nous avons enfin donné des objets qui traînaient dans la maison depuis des années, certains jamais sortis de leur carton de déménagement il y a 7 ans. C’est aussi une bonne façon de se détacher des objets. Si tu ne te souviens pas d’un objet planqué dans un carton depuis plusieurs années, c’est qu’il ne te manque pas.

L’inventaire des objets est très large : vêtements, livres, CDs, DVDs, meubles, accessoires et décorations  divers, maquillage, papeterie, vieux pots de peintures, godets pour le jardinage, bocaux … Certains ont été donné, d’autres sont partis à la déchetterie.

Le bilan est très positif. Je le savais déjà mais un intérieur encombré me met très mal à l’aise et m’angoisse. Je me sens plus à l’aise dans un espace épuré. Je sais aussi que le bazar s’incruste toujours car j’ai retrouvé quelques objets dans ma garde-robe et ma cuisine, désencombrée récemment. Cependant, la plupart des objets qui ont quitté la maison ne sont pas des objets que nous avons récemment acheté. Cela confirme que nous avons changé notre mode de consommation et foncièrement diminué nos achats inutiles.

Le minsgame nous a montré que nous ne sommes ni minimaliste ni zéro déchet. Il reste beaucoup de chemin à parcourir pour le devenir mais nous sommes sur la bonne voie. Parfois j’envie les possesseurs de tiny houses, je me dis que 100 m² carrés c’est beaucoup trop grand pour deux et qu’il est très facile de retomber dans  les défauts de l’accumulation.

Connaissez-vous le minsgame et y avez-vous déjà joué? Ce jeu vous tente-t-il?

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

5 réflexions au sujet de « En juillet, nous avons joué au minsgame »

  1. teabeestrips

    Je ne connaissais pas du tout ce jeu. Avec mon copain nous faisons du tri aussi dans ce que nous avons. Nous avons commencé par trier la chambre et là nous regardons pour trier la salle de bain et acheter que des produits 100% recyclables et qui ne détruisent pas la planète. Ensuite nous nous attaquerons à la cuisine lol.

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      C’est une autre façon de faire le tri. Bon désencombrement de la salle de bain et de la cuisine.

      Répondre
  2. Laurine-Les2Alchimistes

    Bravo d’avoir joué le jeu, qui plus est, d’avoir multiplié par deux le défi 😮
    C’est du coup un bilan plutôt positif pour vous deux !
    Je pense que faire au moins la démarche de désencombrer, en arrivant ou non au terme de l’objectif, c’est déjà énorme.
    On est pas arrivés à l’objectif attendu (parce qu’on a fait beaucoup de « lot » là où on aurait pu compter les choses à l’unité) mais je suis quand mêve satisfaite. maintenant, il faut pas que le « bordel » se réinstalle 🙂

    (c’est uniquement pour l’anecdote : je crois qu’Emmaüs est bien ouvert H24. j’ai du décharger une voiture entière, un soir à 23h 😀 )

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Le bilan est très positif même si l’objectif est devenu très secondaire vers la fin. Je pense, comme tu le dis, c’est la démarche qui est importante.
      Et je ne savais pas que tu pouvais déposer à Emmaüs à n’importe quelle heure en dehors des heures d’ouverture.

      Répondre

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.