Chuchotements d’ici et d’ailleurs #6

En préparant ce sixième numéro des chuchotements d’ici et d’ailleurs, je me suis aperçue que tout ce que je voulais partager avec vous était plutôt déprimant. Or, en ce moment, j’ai besoin de bonnes ondes. Je suis donc repartie à la recherche de bonnes nouvelles et d’idées positives.

Tout d’abord, je suis tombée par hasard sur cette recette de gelée de thym du blog Amande Basilic. Malheureusement, mon pied de thym est trop petit pour cueillir les 80 g de fleurs et je mettais donc cette recette de côté en espérant en avoir plus, bien vite. Mais c’était sans compter la bienveillance de ma voisine qui, au détour d’une conversation sur mon jardin ce week-end, m’a offert une grande brassée de thym. Vous l’avez deviné : la gelée de thym est en pot et elle est délicieuse. Dans le même esprit, la vidéo de cette confiture de pissenlits ou cramaillotte est aussi tentante. Cette année, j’ai d’ailleurs laissé pousser et fleurir les pissenlits de mon jardin pour pourvoir les cueillir et les cuisiner l’année prochaine. Le printemps est revenu et j’ai envie de faire des confitures avec des fruits ou des plantes les plus saines possibles.

Cueillir des plantes comestibles dans la campagne environnante est une activité que je voudrais découvrir mais j’ai toujours un doute sur la pollution du lieu donc en général je ne fais qu’observer. Pourtant, pendant les guerres, les plantes sauvages ont nourries les êtres humains comme le raconte George Oxley dans l’émission On ne parle pas la bouche pleine ! sur France Culture. La nature est riche et c’est parfois dommage de passer à côté. La cueillette sauvage ne s’improvise pas mais partir à la recherche de mûres ou de sureau dans un premier temps est tout à fait envisageable car ce sont des plantes que je connais. En attendant, je peux toujours apprendre à reconnaître et m’informer sur les plantes sauvages en consultant les flores sur internet. Ces derniers temps, j’ai mis dans mes favoris deux sites :

Mais si je ne suis pas aventureuse et que je remets la cueillette sauvage à plus tard, j’ai quand même envie de m’inspirer de l’article de We Demain pour faire pousser des arbres fruitiers dans mon petit jardin ou de l’expérience de Juan Anton Mora et sa forêt comestible. Avoir un jardin où les végétaux sont exubérants et nourriciers est un rêve. Certes, j’ai fini de planter ma haie fruitière mais il faut encore attendre un peu pour la production. J’espère tout de même avoir des noisettes cet automne et bientôt faire le plein de fraises et de framboises. Les pieds sont couverts de fleurs et les abeilles s’en donnent à cœur joie.

J’adore jardiner car c’est un moyen pour moi de déstresser et je trouve toujours un peu magique qu’à partir d’une petite graine on peut obtenir dans son potager de si bonnes choses à manger. Mais je considérais toujours mon potager comme un lieu artificiel dont j’étais la maîtresse d’œuvre. Puis j’ai visionné cettte vidéo TEDx de Michael Pollan nous interrogeant sur notre rapport aux plantes et aux animaux et nous demandant de regarder la nature du point de vue d’autres espèces. Si mon jardin n’est pas cultivé avec les principes de la permaculture, c’est un système que j’aimerais développer à l’avenir et qui m’intéresse beaucoup. En attendant, je vais essayer de considérer mon potager comme un tout et non plus comme des légumes alignés côte à côte.

Le jardin ce n’est pas que des végétaux mais aussi des animaux. Dans mon potager il y a des abeilles, des faux bourdons, des papillons, des oiseaux, des coccinelles et je me plais à les observer. Alors pourquoi ne pas participer à une opération de science participative par l’intermédiaire du site vigie-nature et compter les papillons qui volettent par beau temps. Je partage le même espace avec eux donc il serais tant de les connaître un peu mieux.

Mais à l’instant, je voudrais devenir une conspiratrice positive. Après le test proposé par le site, je me découvre conspiratrice positive 100% bio (ce qui me correspond assez bien) et dans mon kit d’action, il y a les recettes de la bombe à graines ou du tag en mousse pour me lancer dans le Green Guerilla. En attendant de devenir une agitatrice écolo et pacifiste je rêve aux œuvres de Martin Hill. Ces sculptures faites dans la nature à partir de feuilles ou de branchages sont éphémères. Vous pouvez retrouver son interview sur le site de Kaizen.

Et pour finir, comme dans chaque chuchotement, je vous propose quelques lectures. Aujourd’hui, je vous fais découvrir deux livres d’inspirations positives : Demain de Cyril Dion et Ecolonomie d’Emmanuel Druon.

Demain de Cyril Dion

En décembre dernier, je vous parlais du film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent. La sortie du documentaire était accompagné de deux livres, un à destination des adultes et un autre à destination des enfants. Aujourd’hui, je vous parle du premier, celui pour les grands. Si le documentaire a connu un grand succès au cinéma, obtenu un césar du meilleur documentaire et plus d’1 million d’entrées, j’avais encore quelques interrogations en sortant du cinéma mais la lecture du livre a balayé la plupart de mes questions. Certes Demain raconte une histoire, une belle histoire, qui peut être utopique pour certains mais auquel on voudrait croire. Quelques fois, cela fait du bien de lire, d’entendre ou de voir du positif.

Le livre a permis à Cyril Dion d’aller plus loin dans ses réflexions et dans son argumentaire. Il est bien construit, très agréable à lire et pédagogique car le lien entre chaque grande partie est clairement expliqué. Les interviews des intervenants du film sont retranscrits et l’ordre des chapitres du livre est le même que celui du film. En cinq chapitres (alimentation, transition énergétique, économie, démocratie, éducation), l’auteur retrace un grand nombre d’initiatives pour changer le monde et dans le sixième vous trouverez quelques pistes pour vous y mettre. A n’en pas douter, Demain le livre est un bon complémentaire de Demain le documentaire.

Pour les grands : Demain, un nouveau monde en marche, Cyril Dion, Domaine du possible, Actes Sud

Pour les petits : Demain : les aventures de Léo, Lou et Pablo en quête d’un monde meilleur, Cyril Dion et Mélanie Laurent, illustré par Vincent Mahé, Actes Sud Junior.

Ecolonomie, Entreprendre sans détruite d’Emmanuel Druon
Emmanuel Druon dirige l’entreprise Pocheco depuis 20 ans et pour redresser son entreprise mal en point, il a innové pour sortir de l’ornière. Mais il a innové à contre-courant de tous les dogmes du capitalisme en mettant au centre l’écologie au lieu des profits à n’importe quel prix. « Il est plus économique de produire de façon écologique. » c’est le maître mot de l’écolonomie. Dans son livre, ce dirigeant revient sur tous les moyens mis en œuvre au sein de son entreprise pour qu’elle soit pérenne en prenant soin de la planète et de tous les être vivants. Les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise pour améliorer le bien-être au travail des salariés. De nombreuses réflexions sont menées et les avis de tous les salariés sont pris en compte. Par exemple, ce fabricant d’enveloppes a opté pour des matières premières renouvelables, limitant aussi les transports pour éviter une trop grande pollution. Mais les économies d’eau et d’énergie, la biodiversité, la mobilité sont aussi abordées. Cette approche globale a permis de sauver son entreprise de la faillite. Aujourd’hui, Emmanuel Druon essaie de convaincre d’autres entreprises d’opter pour l’écolonomie. Il reste beaucoup de travail à faire mais son exemple est encourageant.
Ecolonomie, Entreprendre sans détruire, Emmanuel Druon, Domaine du possible, Actes Sud
Vous avez aimé cet article. Partagez-le!

5 réflexions au sujet de « Chuchotements d’ici et d’ailleurs #6 »

  1. Céline

    Ça y’est, ça y’est j’ai enfin vu le film DEMAIN en avant-première hier soir à Québec (avec la présence de Cyril Dion) !!! Qu’est-ce que ça m’a fait du bien !! Ça m’a redonné de l’énergie et de l’inspiration… J’aimerais moi aussi me procurer le livre pour pousser un peu plus loin la réflexion.
    Bonne fin de semaine Catherine et à bientôt ! 😉

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      Chouette que Demain soit arrivé au Québec. Cyril Dion présentait son livre le mois dernière à Poitiers et j’ai beaucoup aimé son discours.
      Bon week-end à toi Céline

      Répondre
  2. Laurine-Les2Alchimistes

    Nous devons être les derniers Français à ne pas avoir vu Demain, pourtant, ce n’était pas l’envie qui nous manquait. Nous attendons la sortie du DVD avec impatience 🙂

    Concernant la cueillette sauvage, le cpie du Poitou propose une sortie cueillette sauvage à la quelle nous avions participé l’année dernière (on en parle ici : http://les2alchimistes.wordpress.com/2015/07/09/cuisine-sauvage/ ) en juillet :
    http://cpie-poitou.fr/index.php/actualite 🙂 ça nous avait vraiment plut !
    Bonne journée 😉

    Répondre
    1. Catherine [la marmotte chuchote] Auteur de l’article

      J’espère que le DVD paraîtra bien vite et je pense que beaucoup de monde n’ont pas encore vu ce film.
      J’avais vu aussi que le CPIE du Poitou organisait des sorties nature mais pas sûr que j’ai le temps d’y aller, malheureusement. Mais çà doit être chouette de le faire.
      Bonne journée 🙂

      Répondre
  3. Ping : Julie et Alexandre, maraîchers en conversion bio | La marmotte chuchote

Envie de partager vos pensées! Laissez-moi un petit message.