Archives de l’auteur : Catherine [la marmotte chuchote]

#RDN2019 – le bilan de l’année

En début de l’année 2019, je me suis lancée le défi Rien de neuf. Un an après, il est temps de faire le bilan. Quelles sont mes réussites, mes échecs? Est-ce que j’ai tenu 12 mois? Quelles sont mes impressions pendant et après ce défi? Vais-je continuer cette année?

Mon bilan chiffré

Si je fais mon bilan grâce à mon espace personnel du site Rien de neuf , j’ai économisé plus de 5 tonnes de matières premières, évité une dizaine d’achats et acheté de nombreux objets de seconde main. Au-delà de ces chiffres, je voudrais plutôt retenir mon changement de regard sur l’achat d’occasion. Depuis quelques années, j’achète mes vêtements en friperie sans problème mais je n’avais jamais encore osé passer par les sites de petites annonces pour trouver les objets de seconde main.

L’arrivée d’un bébé, accélérateur de changements

L’arrivée d’un bébé a bousculé nos habitudes. Il a fallu s’équiper pour l’accueillir dans les meilleures conditions. Le choix de la seconde main s’est imposé de lui-même pour plusieurs raisons:

  • limiter la fabrication d’objets neufs ou de vêtements qui ne servent que quelques semaines ou quelques mois. C’est ainsi limité la pression sur les ressources de la planète et essayer de préserver l’avenir de notre enfant.
  • des matières moins toxiques car une partie des polluants est déjà évaporée. Nous avons quand même mis aérer les meubles le plus souvent possible.
  • faire des économies sur l’achat de plusieurs objets de puériculture et de vêtements ce qui nous a permis d’acheter des objets que nous ne trouvions pas ou nous ne voulions pas acheter d’occasion en choisissant des matières écologiques et certifiées.

Le bon coin et les vide-greniers

Si j’avais quelques appréhensions à acheter via des plateformes comme Le bon coin, mes craintes se sont vite apaisées. Il faut prendre quelques précautions comme bien regarder les photos, la description et ne pas hésiter à poser des questions aux vendeurs.ses. Pour ce qui concerne les bébés et les enfants, l’offre est tellement grande que vous avez peu de chances de « louper une affaire ».

L’autre bon plan est d’aller dans les vide-greniers organisés par les associations de parents d’élèves ou les opérations type « Vide ta chambre ». Vous trouverez au même endroit de nombreux objets pour les enfants. De plus, les parents cherchent en général à faire de la place donc il vous font des prix ou vous donne parfois des objets. Attention quand même à vous limiter à ce que vous cherchez (faire une liste avant de partir peut être très utile) pour ne pas vous encombrer à votre tour.

Vous l’avez compris, ce défi Rien de neuf m’a permis de changer mes habitudes. Je pense en premier : comment réparer avant d’acheter ou essayer de trouver des alternatives de seconde main. Par contre, je n’ai pas hésité à acheter neuf pour certains objets comme des matelas ou des draps en coton bio mais en cherchant toujours la solution le plus éthique possible en prenant en compte la durabilité, le lieu de fabrication, les matières utilisées.

Mon seul échec : les vêtements de grossesse

Les vêtements de grossesse est la seule catégorie d’objets qui fut un échec dans ce défi Rien de neuf. Je n’ai pas trouvé dans les friperies ce que je cherchais. L’offre est très faible et les vêtements ne me correspondaient pas. J’ai quand même repoussé ces achats le plus longtemps possible en utilisant des vêtements que j’avais déjà ou en achetant des vêtements une taille au dessus… Mais ces arrangements ne peuvent pas durer toute une grossesse.

J’ai cherché des alternatives via Le bon coin ou Vinted mais les photos ou les descriptions ne m’ont jamais convaincu. De peur de faire des achats que je regretterai, j’ai préféré renoncer. Je me suis alors tournée vers la fast fashion à mon grand regret. Après avoir essayé plusieurs enseignes (premier prix, enseigne avec une gamme « éthique » et milieu de gamme). J’ai opté pour une enseigne milieu de gamme : leurs vêtements étant tout simplement les plus agréables à porter. Mais connaissant les méthodes de travail de ces enseignes, je ne suis pas satisfaite de ce choix. Comme beaucoup d’entre vous je n’avais pas les moyens d’acheter des vêtements éthiques. J’ai quand même trouvé une alternative satisfaisante chez La redoute avec leur collection Go for good dont les vêtements sont certifiés Oeko-tex ou en coton bio mais vu les prix, les ouvriers.ères ne sont pas payés à leur juste valeur.

Cette année « Rien de neuf » a été très positive. J’ai changé mes habitudes pour consommer moins et mieux. Mes achats sont encore plus réfléchis et j’ai découvert près de chez moi des alternatives pour acheter de seconde main. Sans hésiter, je vais continuer cette démarche dans les années à venir.

Avez-vous tenté le défi Rien de neuf en 2019? Êtes-vous motivé.e pour relever ce défi en 2020?

Retrouvez les articles concernant le défi Rien de Neuf :

Vous avez aimé cet article. Partagez-le!